Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Creuse : le festival La Moustache, à Jarnages, ne contrôlera pas les pass sanitaires

Par

Les bénévoles du festival La Moustache, qui se tient les 30 et 31 juillet, ainsi que le 1er août dans les jardins attenants l'auberge culturelle L'Alzire, à Jarnages, ont décidé de ne pas contrôler les pass sanitaires.

Le certificat de vaccination numérique sous forme papier ou sur l'application Tous Anti Covid est un sésame pour le fameux pass sanitaire exigé suite à la crise sanitaire du Covid-19. Le certificat de vaccination numérique sous forme papier ou sur l'application Tous Anti Covid est un sésame pour le fameux pass sanitaire exigé suite à la crise sanitaire du Covid-19.
Le certificat de vaccination numérique sous forme papier ou sur l'application Tous Anti Covid est un sésame pour le fameux pass sanitaire exigé suite à la crise sanitaire du Covid-19. © Radio France - Nathalie Col

"Il ne s'agit pas d'une position anti-vaccin, précise tout de suite l'un des bénévoles de l'association La Moustache, qui organise le festival. Nous avons bien conscience que nous sommes en pleine pandémie. Par contre, c'est une décision éthique. Selon nous, le pass sanitaire empêche de nombreuses personnes d'accéder à la culture." Après concertation, les bénévoles qui font vivre le festival ont donc pris la décision et le risque qui va avec : ils ne vérifieront pas les pass sanitaires à l'entrée du festival qui se tient du 30 juillet au 1er août dans les jardins à côté de l'auberge culturelle L'Alzire, à Jarnages.

Publicité
Logo France Bleu
loading

Les bénévoles ont conscience de risquer une sanction. Selon la loi votée dimanche 25 juillet au parlement, les gestionnaires qui ne contrôlent pas les pass s'exposent à une amende de 1.500 euros, qui peut grimper à 9.000 euros en cas de récidive, ainsi qu'à une fermeture de sept jours. "Nous assumerons les conséquences, le cas échéant", indiquent les bénévoles.

Ils ignorent aussi quelles seront les conséquences sur la fréquentation du festival : "nous n'avons pas la moindre idée, peut-être que ça va attirer des gens, peut-être que ça va en décourager certains. Nous le saurons au moment du festival." Malgré ces incertitudes, ils maintiennent leur position, écrivant sur leurs réseaux sociaux qu'ils ne sont "ni médecin, ni gendarme" et qu'ils ne se sentent pas légitimes de vérifier les pass sanitaires des festivaliers.

Habituellement, le festival attire 500 personnes. Cette année, ce sera moins en raison de la jauge. "C'est l'une des mesures sanitaires qui seront mises en place, précise le bénévole qui ne souhaite pas donner son identité. Nous ne voulons pas mettre les gens en danger, donc nous appliquerons le même protocole que pour l'édition de l'an dernier. Ce protocole avait été validé par la préfecture." Du gel hydroalcoolique sera donc disposé partout, un sens de circulation sera matérialisé, le port du masque sera obligatoire lors des déplacements, une partie du public sera attablé et un système de jetons régulièrement désinfectés remplacera la monnaie.

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu