Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société DOSSIER : Mondial 2018 de football

Mondial 2018 : Croates et Vauclusiens, ils vont vivre une journée pas comme les autres

samedi 14 juillet 2018 à 23:17 Par Adrien Serrière, France Bleu Vaucluse

La toute petite communauté des Croates du Vaucluse s'apprête à vivre une finale de rêve : leur pays d'origine contre leur pays de résidence. Bien-sûr, entre les deux, leur cœur est acquis à l'équipe slave.

Jacques et sa mère (à gauche) avec Théo (à droite) ont porté le drapeau de la Croatie dans les rues d'Avignon après la demi-finale.
Jacques et sa mère (à gauche) avec Théo (à droite) ont porté le drapeau de la Croatie dans les rues d'Avignon après la demi-finale. -

Vaucluse, France

Si la finale de la Coupe du monde tourne à l'avantage de la Croatie, ce sont les seuls que vous verrez sauter de joie dans les rues d'Avignon. Jacques, 20 ans, et Théo, 17 ans, afficherons fièrement leur drapeau national ce dimanche, quitte à se faire un peu chambrer : "Mes collègues de travail me disent 'si la Croatie gagne, lundi t'es viré et ta voiture on la met à la casse'", raconte dans un sourire Jacques, Franco-Croate employé dans un garage automobile. Avec sa double nationalité, le cœur du jeune homme balance entre les deux équipes mais penche un peu plus du côté croate et c'est bien le maillot à damier rouge et blanc qu'il aura sur les épaules ce soir.   

Fiers de leur pays

Déjà, à la fin de la demi-finale gagnée par la Croatie contre l'Angleterre, les deux jeunes hommes et leurs familles respectives ne sont pas passés inaperçus à Avignon : "On a sorti le drapeau croate et on a couru sur la place Pie, on a fait trois fois le tour puis on est allé jusqu'à la rue de la République sans s'arrêter de courir", relate Théo. Le jeune Croate devrait en faire autant dimanche soir, y compris si la France gagne : "Je sortirai le drapeau quand même, pour montrer qu'on est là. Il faut être fier de son pays et de ses origines. Je le serai même si on perd." Jacques se dit lui aussi "très fier" du parcours croate : «"Être dans les deux meilleures équipes du monde c'est inespéré, la France c'est 65 millions d'habitants, la Croatie c'est 4 millions", rappelle-t-il. Dimanche soir, à Avignon, le rapport de force entre supporteurs croates et français sera encore bien plus élevé que celui-là.