Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Cueillette des champignons : les Toulousains à l'affût en forêt de Bouconne

dimanche 8 octobre 2017 à 18:35 Par Bénédicte Dupont, France Bleu Occitanie

Elle est davantage un lieu de promenade que le paradis des cueilleurs de champignons qui préférent des sites plus éloignés de la ville. Mais quand même, la forêt de Bouconne, à 25 minutes de Toulouse, réserve quelques surprises à qui sait s'y prendre. Reportage.

Des coulemelles (paraît-il), cueillies en forêt de Bouconne.
Des coulemelles (paraît-il), cueillies en forêt de Bouconne. © Radio France - Bénédicte Dupont

Forêt de Bouconne, France

Vous les avez vus sur les marchés, dans le panier de la voisine, au menu des restos. Nous sommes en pleine saison des champignons, et vous vous demandez comment font ceux qui parviennent à en trouver dans la nature. Par ce beau dimanche ensoleillé, nous sommes allés en Fôret de Bouconne (2.400 hectares), à 20 kilomètres à l'ouest de Toulouse, à la rencontre des cueilleurs plus ou moins fortunés. Et nous sommes tombés sur Valentin, Romain, Clément et Paul, quatre copains de 22 ans originaires de Limoges installés à Toulouse, avec une poche remplie de coulemelles... ou en tous cas de quelque chose qui y ressemble.

Clément, Paul, Romain et Valentin, patients promeneurs perpétrant la tradition limougeaude de la cueillette dominicale. - Radio France
Clément, Paul, Romain et Valentin, patients promeneurs perpétrant la tradition limougeaude de la cueillette dominicale. © Radio France - Bénédicte Dupont

Valentin et ses copains, auto-élus "meilleurs cueilleurs du dimanche en forêt de Bouconne" ce dimanche (44'')

En deux heures, on a trouvé environ 500 ou 600 grammes de coulemelles. Il paraît que si l'anneau blanc coulisse, alors c'est bien une coulemelle, et pas une amanite. On va quand même essayer de trouver une pharmacie de garde pour vérifier et se faire une bonne omelette ce soir !

Autant être franc avec  vous, on a plus vu de champignons sur ce panneau qu'en vrai. - Radio France
Autant être franc avec vous, on a plus vu de champignons sur ce panneau qu'en vrai. © Radio France - Bénédicte Dupont

Aller en forêt de Bouconne chercher des champignons peut faire bondir les puristes qui préfèrent sans doute les grands espaces de l'Ariège pour ramasser les plus jolis spécimens. Mais Marie nous l'a dit, cette octogénaire de Beauzelle attendait patiemment sur uen chaise son mari et son gendre partis à la cueillette : "Bouconne, c'est un bon coin à champignons. Mais ça dépend des moments, il faut attendre la semaine prochaine, c'est une histoire de lune".

Moi je croise souvent des retraités avec leur panier sur le bord de la route, la D24 quand je pars au boulot. Y aller en semaine, tôt le matin, voilà la bonne technique. — Frédéric, de Plaisance-du-Touch

Et puis quand on est citadin et néophyte, on fait un peu ce qu'on peut. À part notre bande de Limougeauds avisés, les autres promeneurs rencontrés à Bouconne ce dimanche n'ont pas vraiment eu de succès avec la chasse aux champignons. La plupart se sont repliés sur la chasse... aux glands, ou aux feuilles mortes pour divertir les plus petits. Moins dangereux allez-vous me dire, car il faut une connaissance certaine en champignons pour être sûr de laisser ses enfants les manipuler.

Ils n'ont pas le droit de les toucher, car certains sont très dangereux. Lesquels ? Aucune idée ! Ça fait une bonne raison de ne pas les toucher !— Anna, venue avec ses enfants de Toulouse, quartier Amouroux

REPORTAGE de Bénédicte Dupont auprès mycologues ultra-débutants (1'17'')

Lui est persuadé qu'il va en trouver, moi je pense que l'endroit est trop fréquenté, il faut qu'on sorte des chemins pour espérer en trouver. — Héloïse et Mathias, revenus bredouilles

La forêt de Bouconne est l'un des endroits privilégiés des familles toulousaines pour les promenades du dimanche. - Radio France
La forêt de Bouconne est l'un des endroits privilégiés des familles toulousaines pour les promenades du dimanche. © Radio France - Bénédicte Dupont

Pour les amateurs, journées Mycologie en Forêt de Bouconne le dernier week-end d'octobre, avec le dimanche 29, une randonnée-cueillette organisée par l'Association Mycologique de Toulouse et l'Office National des Forêts.

LIRE AUSSIPHOTOS - Les champignons des gourmands dans les forêts de Dordogne

Champignons : la faculté de Pharmacie de Poitiers vous apprend à repérer les bons

La guerre des champignons dans les forêts du Médoc