Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Nouvelle Eco : quel déconfinement pour les parcs et autres zoos dans la Somme ?

-
Par , France Bleu Picardie

Ils ne sont pas forcément musées, ni théâtres ni cinémas. Dans la Somme, plusieurs lieux de culture et de tourisme n'ont pas toutes les réponses à leurs questions en consultant le calendrier de déconfinement annoncé par le gouvernement. Tour d'horizon dans plusieurs sites du département.

L'abbaye de Valloires, fondation cistercienne du XIIème siècle sur le territoire de la commune d'Argoules, dans la Somme.
L'abbaye de Valloires, fondation cistercienne du XIIème siècle sur le territoire de la commune d'Argoules, dans la Somme. © Radio France - François Sauvestre

Pour les sites en plein air, les protocoles restent strictes mais plus abordables qu'en intérieur. Ainsi, la réserve ornithologique du Marquenterre, en Picardie maritime a obtenu l'autorisation d'ouvrir dès ce samedi. La jauge est fixée à 1 000 personnes sur toute une journée. Après une réouverture en février qui n'aura finalement duré que trois semaines, le parc espère cette fois s'inscrire dans une plus longue durée. "On peut être plus optimiste", estime la directrice, Corinne Carré

La Nouvelle Eco au parc du Marquenterre

Dans une autre réserve de la côte, à Grand-Laviers, on espère également une réouverture imminente. "Peut-être samedi", avance Yves Butel, président de la fédération des chasseurs de la Somme qui gère les lieux. Sur les quarante hectares de la réserve, 30 personnes pourront être accueillies en même temps selon le protocole sanitaire envoyé en sous préfecture d'Abbeville et qui doit être validé. "30 personnes c'est peu, on en a jusqu'à 200 normalement, mais c'est pour réamorcer l'activité", ajoute Yves Butel. 

Toujours près de la côte picarde, l'Abbaye de Valloires, close depuis octobre va pouvoir accueillir des visiteurs dans ses jardins à partir de ce 8 mai et a déposé une demande de dérogation pour une réouverture anticipée dès le week end de l'Ascension pour des visites, en intérieur du cloître où de l'église avec des jauges de neuf personnes maximum si la requête est acceptée. "On attend avec impatience de pouvoir relancer l'activité", explique Pierre-Vincent Guéret, administrateur des lieux. 

A Rambures, dans le Vimeu, la réouverture était aussi attendue avec impatience. "Elle aura lieu à partir du samedi 22 mai", dit avec soulagement le régisseur du domaine, Aurélien Ries qui a tout prévu pour que les visiteurs ne se croisent pas dans les couloirs et les escaliers. Le petit train de la Baie de Somme lui accueillera ses premiers touristes voyageurs à parti du 13 mai.

Le 19 mai, prochaine grosse étape du déconfinement en France marquera aussi la réouverture du parc zoologique de la métropole d'Amiens. La cité souterraine de Naours, au nord d'Amiens pourrait aussi profiter de ce calendrier, étant assimilée à un musée mais les responsables du site attendent une dernière réunion prévu la semaine prochaine pour en décider. Le parc Samara lui vise plutôt la haute saison touristique pour le retour de ses visiteurs mais ouvrira ses portes au public scolaire dès lundi, le 10 mai. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess