Culture – Loisirs

Daniel Buren permet de voir autrement le Musée de Picardie, à Amiens dans la Somme

Par Marie Mutricy, France Bleu Picardie jeudi 10 septembre 2015 à 19:51

Les Flèches, travail in situ et en mouvement, Musée de Picardie
Les Flèches, travail in situ et en mouvement, Musée de Picardie © Radio France - Marie Mutricy

La Somme et Amiens peuvent être satisfait du bilan touristique des premiers mois de l'année. Parmi les institutions les plus visitées, le musée de Picardie, pourtant en rénovation. Mais l'installation in situ de l'artiste français mondialement connu Daniel Buren y est sans doute pour quelque chose.

Le Musée de Picardie a reçu plus de 25 000 visiteurs depuis le début de l'année. Il est pourtant en travaux, partiellement ouvert. Comme d'autres sites touristiques d'Amiens, il fait pourtant recette. Le travail in situ de l'artiste français Daniel Buren y est peut-être pour quelque chose. Alors France Bleu Picardie est allé demander aux Amiénois ce qu'ils pensent de l'installation dans le Grand Salon du musée.

Le retour aux toiles et aux rayures

Même sans le savoir, vous avez déjà vu au moins une oeuvre de Daniel Buren. Ses "Colonnes" place Royal à Paris. En 1986, Les Deux Plateaux est créé dans la cour d'honneur de l'institution parisienne. C'est de loin sa commande publique la plus controversée. Une Amiénoise s'en souvient encore : "Moi je suis fâchée avec les colonnes de Buren, parce que cela a coûté horriblement cher". Mais elle vient tout de même, "pour voir s'il a fait quelque chose de mieux depuis". 

Des visiteurs découvrent Les Flèches de Daniel Buren - Radio France
Des visiteurs découvrent Les Flèches de Daniel Buren © Radio France - Marie Mutricy

Impossible d'accrocher une toile en plus dans le Grand Salon du musée

C'est en visitant les réserves du musée que Daniel Buren a eu l'idée de l'installation. Dans cette gigantesque salle, il n'y a plus un espace disponible au mur. C'est ainsi qu'étaient exposés les tableaux au 19e siècle. Et le Musée a réitéré l'expérience car il est en travaux. Cela permet de laisser visible le plus grand nombre d'oeuvre. L'artiste a reperé une "flèche", un portique roulant qui permet de transporter n'importe quelle oeuvre avant accrochage. Ce sera son support, sur lesquels il va accrocher quinze toiles rayées. 

"Il y a un aller-retour, une comparaison avec ce qu'il y a au mur, ce sont aussi des tableaux mais pas sur le même registre. On pourrait appeler l'exposition 'en attendant qu'il y ait de la place" - Daniel Buren

Visite sonore de l'installation de Daniel Buren au Musée de Picardie

ECOUTER | l'interview intégrale de Daniel Buren

Daniel Buren explique son installation au Musée de Picardie - Radio France
Daniel Buren explique son installation au Musée de Picardie © Radio France - Marie Mutricy