Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Insolite

Dans l'Empordà, "l'orgue de la tramontane" rêvé par Dalí pourrait devenir réalité

lundi 11 mars 2019 à 21:48 Par Tanguy Bocconi, France Bleu Roussillon

C'était un rêve fou : "l'orgue de la tramontane" que Dalí voulait édifier au sommet du château de Quermançó, édifice du Xe siècle situé sur la commune de Vilajuïga prés de Figueras. Son propriétaire va en céder les droits à la Generalitat de Gérone dans l'espoir de donner enfin vie au projet.

Le château de Quermanço à Vilajuïga pourrait prochainement accueillir "l'orgue de la tramontane"
Le château de Quermanço à Vilajuïga pourrait prochainement accueillir "l'orgue de la tramontane" - Doronenko [CC BY-SA 3.0]

En Catalogne sud, le rêve fou de Salvador Dalí pourrait enfin voir le jour. C'est une chimère que le génial artiste n'a pu réaliser de son vivant : "l'orgue de la tramontane", un instrument de musique unique au monde qui fonctionnerait grâce au vent soufflant sur les hauteurs du château de Quermançó, une fortification du Xe siècle classée au patrimoine culturel espagnol et édifiée à Vilajuïga près de Figueras dans la région de l'Empordà. Un bâtiment dont le propriétaire est prêt à céder gratuitement les droits pour permettre la réalisation du projet.

Un propriétaire passionné par Salvador Dali 

Josep Martorell est un chef d’entreprise fasciné par la vie et l'œuvre de Salvador Dalí. C'est pourquoi en 1998, il n'a pas hésité à acheter ce château en ruines que le génial peintre catalan avait tenté en vain d'acquérir dès 1958 pour l'offrir à sa compagne Gala. Son rêve ? Y édifier un gigantesque "orgue de la tramontane" actionné par les rafales du vent balayant continuellement ce rocher perdu dans une plaine déserte parsemée d'oliviers. 

Un rêve que l'entrepreneur catalan Josep Martorell a essayé de mettre en forme pendant près de 20 ans, sans parvenir à trouver des investisseurs privés suffisamment généreux pour construire l'instrument rêvé par Dalí. Il a donc décidé de céder ses droits sur le château de Quermanço à la commune de Vilajuïga et à la Generalitat de Gérone pour aider à financer la fabrication de l'instrument estimée à 2 millions d'euros. 

"Ce projet c'est une bombe de marketing pour toute la région de l'Empordà ! Il y a la dimension culturelle, l'attractivité touristique et l’intérêt technique... Les curieux viendraient de partout pour écouter cet orgue. Son coût de fabrication est d'environ 2 millions d'euros, c'est tout à fait réalisable et les retombées seraient considérables. C'est un projet fantastique qui serait unique au monde."

Un orgue de 500 tuyaux actionné par le seul souffle de la tramontane  

La faisabilité de cet "orgue de la tramontane" a été étudiée par des ingénieurs de l'Université Ramon Lull de Barcelone avec la participation d'Albert Blancafort, un spécialiste des orgues réputé en Espagne.

L'orgue géant de 500 tuyaux serait alimenté par la tramontane via un accumulateur de vent, sorte de gros entonnoir relié à un répartiteur de pression. Un instrument qui pourrait produire une musique totalement novatrice, selon Jean Pierre Baston professeur au conservatoire de Perpignan: 

"En principe, c'est l'organiste qui dirige le souffle dans les tuyaux à l'aide de son clavier pour jouer une partition, chaque tube produisant une note unique. Cette fois, le vent pourrait entrer naturellement dans les tuyaux de manière totalement aléatoire en fonction de la météo et avec des variations d'intensité qui auront des effets sur les sons diffusés, pour nous donner la musique du temps qu'il fait !  C'est une idée très moderne car les musiciens d'aujourd'hui recherchent souvent ce caractère aléatoire et improvisé dans la musique."

Mais s'il se construit, l'orgue de la tramontane n'aura qu'une portée de 40 mètres. Sans doute pas assez pour le génial artiste catalan qui voulait que tous les habitants de l'Empordà l'entendent sonner.