Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Dans l'Indre, des particuliers dépensent plus d'1 500 000 euros pour restaurer le patrimoine local

-
Par , France Bleu Berry

Dans l'Indre, la Fondation du patrimoine a remis des plaques et des diplômes à 36 particuliers qui ont mené des travaux pour restaurer des sites berrichons. Au total, ils ont dépensé plus d'1 500 000 euros.

Une quarantaine de particuliers et de communes ont été récompensés par la Fondation du patrimoine
Une quarantaine de particuliers et de communes ont été récompensés par la Fondation du patrimoine © Radio France - Jérôme Collin

Valençay, France

Un manoir à Vendoeuvres, le prieuré de Chassignolles, un moulin à Saint-Cyran-du-Jambot : tous ces sites ont pu être restaurés grâce à l'action de particuliers dans l'Indre. 36 d'entre eux ont été récompensés par la Fondation du patrimoine, lors d'une réunion au château de Valençay. "Le but est de remercier ces gens. Ils reçoivent une plaque qui montrent qu'ils ont travaillé avec la Fondation du patrimoine", explique Laurence Fraissignes, déléguée départementale de la Fondation du patrimoine. 

Au total, ces particuliers ont dépensé plus d'1 500 000 euros pour mener des travaux de rénovation. "C'est un gros effort fait par les particuliers", reconnaît la représentante de la Fondation du patrimoine dans l'Indre. "Dans l'Indre, les gens commencent vraiment à s'intéresser à leur patrimoine, notamment grâce à la mission Stéphane Bern. On ne peut pas laisser tomber", poursuit Laurence Fraissignes.

Il y a deux ans, Gauthier Desfontaine a décidé d'acheter une ancienne maison rurale à Clion-sur-Indre qui n'était plus entretenu depuis un demi-siècle. Il a dépensé 30 000 euros, avec l'aide de la Fondation du patrimoine. Il ne regrette pas. "Si on n'intervient pas aujourd'hui, ce sont des biens qui sont amenés à disparaître d'ici 15 ou 20 ans. Les charpentes seront tombées et c'est dommage", témoigne cet ébéniste de profession. "Qu'on me donne une plaque parce que je restaure le patrimoine, ça fait chaud au cœur. C'est un projet dans lequel je m'investis complètement", conclut-il.

Des communes également très impliquées

Il n'y a pas que les particuliers qui s'impliquent et qui mettent de l'argent sur la table. La commune de Beaulieu a été récompensée. Celle de Chavin aussi, près d'Argenton-sur-Creuse. La municipalité a décidé de restaurer l'église du village. Le coût des travaux dépasse le million d'euros, dont 30 % pris en charge par la commune. "Les gens nous ont pris pour des fous au début. Mais on est fier du résultat", souligne Joël Morichon, adjoint au maire de Chavin. 

Tous ces villages qu'on aimerait ne pas voir mourir, si on restaure les édifices et qu'après on peut les visiter, tant mieux !"