Culture – Loisirs

Dans le quartier du Faubourg des 3-Maisons à Nancy, les habitants se mobilisent pour sauver la MJC

Par Roxane Delaby, France Bleu Sud Lorraine dimanche 4 septembre 2016 à 20:19

Le collectif 3-Maisons organisait une brocante dans la cour de la MJC
Le collectif 3-Maisons organisait une brocante dans la cour de la MJC © Radio France - Roxane Delaby

La MJC 3-Maisons, située dans un quartier populaire de Nancy, pourrait se retrouver amputée de près de la moitié de sa surface actuelle. La mairie, propriétaire d'une partie des locaux et du jardin communautaire, a annoncé que cette friche pourrait faire l'objet de nouveaux projets.

L' ancienne école Fontenay, située dans le quartier du Faubourg des 3-Maisons à Nancy, est occupée par la MJC 3-Maisons depuis plus de 15 ans. Rebaptisée "l'Annexe" différentes activités culturelles, artistiques ou sportives s'y sont développées. Mais cette occupation est menacée. Même combat pour les jardins partagés, crées il y a 4 ans, propriété du Grand Nancy. La mairie souhaite que le lieu soit réorienté dans le cadre du développement du quartier et annonce que de nouveaux projets pourraient voir le jour sur cette friche.
Pour faire connaitre le lieu et le défendre, le collectif 3-Maisons organisait tout ce week-end, une brocante et des animations dans la cour de la MJC.

Le collectif 3-Maisons en lutte

Pour les habitants du quartier et les usagers de la MJC c'est un crève cœur. Ce lieu de partage et de convivialité est l'âme de leur quartier. Au "Faubourg" ou au "Trois baraques", comme l'appelle les anciens, il règne une ambiance particulière. "Il y a une vraie vie de quartier, c'est unique à Nancy. Ici tout le monde se connait, on dit bonjour aux voisins, on boit des coups avec eux, on s'engueule ... la vie quoi !" déclare une habitante. La MJC 3-Maisons centralise toutes les énergies, l'espace est immense, près de 1900m2 de bâtiment dans l'ancienne école et un jardin de plus de 3000m2. Des artistes sont accueillis en résidence, les enfants y pratiquent leurs activités sportives, les retraités se retrouvent au potager, pour Fred de l’association de jonglage Bibasse  "c'est un lieu ou se côtoient toutes les générations, toutes les catégories sociales. On partage, on crée du lien, c'est important aujourd'hui."

Le point de vue de la mairie

La convention entre la mairie de Nancy et la MJC, pour l'occupation des lieux, doit être rediscutée pour la période 2017-2020, mais rien n'est moins sûr. Pour Patrick Baudot, adjoint aux sports et à la jeunesse à la mairie de Nancy, le lieu doit être réorienté dans le cadre du développement du quartier : "on ne peut pas laisser des friches comme ça". Selon lui, le bâtiment est en plus très abimé : "le plafond est tombé il y a deux ans, on a fait des travaux de réhabilitation mais qui restent précaires". Pour l'instant, aucun projet concret n'a été avancé, même si Patrick Baudot affirme que "des choses vont se construire c'est sûr! Maintenant, ils peuvent faire des propositions sur un projet partagé, on a relancé l'idée, mais ils restent bloqués."

Les relations entre la mairie et la MJC semblent tendues "ils ne nous aiment pas, et on ne les aime pas" glisse une habitante du quartier. Patrick Baudot déplore quant à lui une gestion pas toujours correcte : "ils ne nous demandent pas d'autorisation sur l'organisation de certaines manifestations ( un Flash-mob prévu place Stanislas pendant Le livre sur la Place), on est pas dans une ZAD, on est dans quelque chose qui doit évoluer."

Pour remplacer l'espace occupé actuellement par la MJC, la mairie va faire des propositions de remplacement. Pas sûr qu'elles soient entendues par les habitants du quartier très attachés à "l'Annexe" de la MJC 3-Maisons. Un collectif s'est crée pour défendre le lieu, le Collectif 3-Maisons, et une pétition circule, elle a déjà récolté plus de 3000 signatures.