Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les forces de police déployées dans les rues de Strasbourg, le 11 décembre 2018

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Culture – Loisirs

Dans les Landes, la bataille politique autour de la salle de concert de Seignosse continue !

mercredi 27 septembre 2017 à 16:22 France Bleu Gascogne

Mis en cause la semaine dernière par le maire de Seignosse, Eric Kerrouche, le président de la communauté de communes MACS apporte une réponse cinglante.

La salle de concert
La salle de concert © Radio France - Seignosse Tourisme

Seignosse, France

La guéguerre politique bat son plein autour de la salle de concert des Bourdaines qui, après trente années de programmation reconnue par tous, est menacée de disparaître. Le duel oppose Eric Kerrouche, élu de gauche, à Lionel Camblanne, élu de droite.

Négociations vouées à l'échec

Lionel Camblanne, le maire de Seignosse a pourfendu la communauté Macs (Maremne Adour Côte Sud) dans une lettre ouverte distribuée la semaine dernière à ses administrés. Selon lui, Macs voudrait faire porter à Seignosse le poids financier de la salle avec une facture qui s'élèverait à 70 000 euros par an (contre 30 000 euros actuellement). Lionel Camblanne estime payer le prix fort de son indépendance politique. Le maire se voit dans ses conditions dans l'obligation de fermer la salle à la fin de l'année.

A peine élu sénateur socialiste ce week-end, Eric Kerrouche sort de sa réserve. Le président de la communauté de communes de MACS met aujourd’hui le maire de Seignosse devant ses responsabilités. En substance, Eric Kerrouche déclare à France Bleu Gascogne que si la salle de spectacle devait fermer, ce serait la faute de l’élu de Seignosse qui aurait refusé cinq propositions. MACS a dans un premier temps proposé de reprendre pour un euro la salle et d'en assumer la charge. Les communes se seraient aussi engager à éponger le déficit de fonctionnement annuel de 250 000 euros. A chaque fois, Lionel Camblanne aurait refusé. In fine, MACS a baissé la facture de 110 000 euros à 70 000 euros par an. Refus catégorique, systématique, de Lionel Camblanne.

la réponse cinglante d'Eric Kerrouche

D’après le président de Macs, si Lionel Camblanne a rejeté ces propositions, c’est parce qu’il aurait des ambitions immobilières pour remplacer la salle. Au micro de France Bleu Gascogne, la semaine dernière, Lionel Camblanne a pourtant assuré qu'il était un fervent partisan de la culture et qu'il avait beaucoup investi dans les Bourdaines, notamment 160 000 euros pour un nouveau chauffage l'an dernier.

Les Bourdaines se relèveront-elles de ce bras de fer politique ? Rien n'est moins sûr, regretteront ceux qui ont vibré aux concerts de Daho, Biolay et autres Earth Wind and Fire.