Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dans les pas du Père Noël aux courses de la Paix

-
Par , France Bleu Béarn Bigorre
Pau, France

Les pères Noël ont envahi Pau ! Plus de 2 500 pères et mères Noël ont participé ce samedi 23 décembre aux courses de la paix dans les rues de la capitale béarnaise. C'était la 32ème édition de cette course très bon enfant. Une course qui mobilise plus de 150 bénévoles, à 2 jours de Noël.

¨Les 2 512 Pères Noël ont délaissé leurs traîneaux le temps de parcourir 10km dans la bonne humeur
¨Les 2 512 Pères Noël ont délaissé leurs traîneaux le temps de parcourir 10km dans la bonne humeur © Radio France - Théo Hetsch

Avec son costume rouge, sa barbe - naturelle - et son bonnet, Stéphane court à bon rythme et fait un père Noël très convaincant : "en relais, c'est la deuxième année que je participe, et sinon, ça doit faire huit ans, raconte-t-il, j'adore cette course, il y a une super ambiance". Lui qui a la quarantaine retombe en enfance le temps d'une course. Il tape dans la main des enfants, présents en nombre au bord des routes et imite le Père Noël avec ses "oh oh oh". "Le seul truc, c'est que 2 500 pères Noël en même temps dans les rues de Pau, je me demande comment ça va se passer à la maison au retour", rigole-t-il.

la mère Noël a tapé un sprint à la fin !" - Stéphane, un des participants

Le vainqueur l'a emporté en 31 minutes. D'autres ont pris la course beaucoup moins au sérieux, mais bien déguisés.
Le vainqueur l'a emporté en 31 minutes. D'autres ont pris la course beaucoup moins au sérieux, mais bien déguisés. © Radio France - Théo Hetsch

Après 5km, il passe le relais à sa compagne. Elle aussi a mis son plus beau pull de Noël. Dessus une grande tête de Rennes tricotée, et des grelots : "il y a la musique de Noël qui va avec, c'est génial, souffle-t-elle malgré l'effort, maintenant, il faut aller jusqu'au bout".

Dix kilomètres plus loin, le parc des expositions est plein comme un œuf, des bonnets rouges dépassent de la foule et des vapeurs de soupe à la tomate. C'est la récompense pour un père Noël tout suant : "Ah la mère Noël a tapé un sprint à la fin, elle m'a laissé sur place, rigole Stéphane en buvant sa soupe et en attrapant un morceau de pain d'épices, allez joyeux Noël !" lance-t-il souriant.

Des pulls de Noël, des bonnets rouges, il y en avait pour tous les goûts ce dimanche.
Des pulls de Noël, des bonnets rouges, il y en avait pour tous les goûts ce dimanche. © Radio France - Théo Hetsch

"Une course honorée par la Présidence de la République"

Bref une course bon enfant, comme l'explique Francis Barachina, un des responsables de la fédération sportive et gymnique du travail, qui organise l'événement : "On essaie de promouvoir chaque année cette notion de paix et de partage, raconte-t-il, et c'est d'ailleurs reconnu par le président de la République, nous sommes la seule course honorée par une médaille ou un vase de sèvre de la Présidence de la République". Mais pour ça, il fallait finir en 31 minutes. Le père était dans les choux...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess