Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

De la longueur des files d'attente à la foire du livre de Brive

samedi 11 novembre 2017 à 18:30 Par Philippe Graziani, France Bleu Limousin

C'est une habitude de la foire du livre de Brive. Les files d'attente pour approcher les auteurs sont souvent longues. Mais certaines sont évidemment plus longues que d'autres. Et certains auteurs sont même peu visités.

La file d'attente devant le stand d'Eric Vuillard, prix Goncourt 2017, n'a pas désemplit tout au long de ce samedi
La file d'attente devant le stand d'Eric Vuillard, prix Goncourt 2017, n'a pas désemplit tout au long de ce samedi © Radio France - Philippe Graziani

Il y a les peoples qui attirent toujours beaucoup de monde notamment les personnalité du spectacle, télé ou cinéma comme Anny Dupeyrey, Marina Carrère d'Encausse, Clémentine Célarié, Christophe Hondelatte. Mais les champions restent les auteurs au sens strict du terme. Ainsi cette année encore on a pu voir ce samedi une file d'attente énorme, une heure voire plus, pour Amélie Nothomb, Michel Bussi, pour Eric Vuillard, le prix Goncourt 2017 ou Christian Signol qui détient le record du nombre de livres vendus à la foire. "Ça fait plaisir mais le soir on est fatigué" dit il en souriant. "Car il faut prendre le temps de parler un peu avec tout le monde sinon ça n'a pas de sens".

"On voit des dos"

Juste en face du stand d'Eric Vuillard, Michel Paoli regarde la file d'attente. Cet auteur de polar, il présente à Brive cette année son cinquième roman, n'a presque personne. Mais pas jaloux du tout de voir tout ce monde pour son voisin. "On ne joue pas dans la même division"." Il y a deux façons de voir les choses ajoute-t-il en riant : ou de se dire qu'on peut récupère les dommages collatéraux, ou bien qu'on regarde des dos". Quoiqu'il en soit il n'y a malgré tout aucun auteur qui n'a jamais vraiment personne. Tous avouent faire de bonnes ventes, chacun certes à sa mesure. L'an dernier le chiffre d'affaires de la foire du livre de Brive a été de 705 000 euros de livres vendus.

Michel Moati attend ses lecteurs en lisant le journal. Derrière lui on voit la file d'attente du prix Goncourt. - Radio France
Michel Moati attend ses lecteurs en lisant le journal. Derrière lui on voit la file d'attente du prix Goncourt. © Radio France - Philippe Graziani