Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Deauville : des enfants du Secours populaire en visite à l'hippodrome

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Une centaine d'enfants d'Eure-et-Loir et du Val-de-Marne ont passé la journée à l'hippodrome de Deauville. Avec le Secours populaire, ils ont assisté aux courses de chevaux et remis le prix au vainqueur du Quinté.

Les enfants du Secours populaire ont remis le prix du Quinté au jockey vainqueur de la course, Fabrice Véron.
Les enfants du Secours populaire ont remis le prix du Quinté au jockey vainqueur de la course, Fabrice Véron. - ScoopDyga

Une journée à Deauville en guise de vacances. Une centaine d'enfants d'Eure-et-Loir et du Val-de-Marne ont assisté aux courses de chevaux mardi 11 août, à l'hippodrome de la Touques. Invités avec le Secours populaire par France Galop pour la Journée de la Solidarité, ils ont remis le prix au vainqueur du Quinté. 

Les chevaux ont la cote auprès des enfants, émerveillés. "C'est un grand plaisir pour admirer les chevaux et pour découvrir cette discipline", raconte, tout sourire, Haroune, 10 ans. 

Moi, mon rêve, c'est de devenir jockey, parce que je suis trop fan des chevaux ! - Taisnime, 9 ans.

Après avoir assisté au Quinté, la centaine d'enfants présents rencontrent le jockey vainqueur du jour, Fabrice Véron, qui prend le temps de signer des autographes. "C'est sympa quand des enfants comme ça prennent du plaisir. En espérant que ça leur donne envie de revenir, et de pourquoi pas venir dans ce métier".

Des enfants qui ne partent pas en vacances

Le pari du Secours populaire est en tous cas réussi. "Ce sont des enfants qui ne partent pas en vacances. En leur payant une journée, quand ils rentrent à l'école, ils ne sont pas lésé. C'est vrai qu'ils n'ont rien à raconter sinon. Quand ils peuvent s'évader un peu comme ça, ça leur fait du bien", se réjouit Jacqueline Saliou, bénévole à l'association. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess