Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 78 départements en vigilance orange
Culture – Loisirs

EN IMAGES - Débord de Loire : les huit bateaux à ne pas manquer

-
Par , France Bleu Loire Océan

C'est une véritable armada qui débarque en Loire-Atlantique ! A l'occasion de la deuxième édition de Débord de Loire, du 23 au 26 mai, environ 150 bateaux vont sillonner le fleuve, de Saint-Nazaire à Mauves-sur-Loire. Parmi eux, deux invités de marque : l'Hermione et le Belem.

Le Belem lors de Débord de Loire en 2016.
Le Belem lors de Débord de Loire en 2016. - JM Meunier

Loire-Atlantique, France

Bateaux de pêche, de compétition, voiliers classiques ou encore péniches : il y en aura pour tous les goûts lors la deuxième édition de Débord de Loire, l'événement nautique entre Saint-Nazaire et Nantes qui se tient du 23 au 26 mai. 150 bateaux débarquent sur le fleuve, au départ de Saint-Nazaire ou de Mauves-sur-Loire. Mais quels sont les navires les plus remarquables ? On vous en a sélectionné huit ! 

L'Hermione, pour sa première à Nantes 

La frégate de La Fayette est certainement le bateau le plus attendu ! La reproduction du navire qui permit au marquis de se rendre aux Etats-Unis en 1780, et qui coulât au large du Croisic treize ans plus tard, fait sa première apparition dans l'estuaire de la Loire. Après un passage sur les côtes normandes, le trois-mâts est en effet l'un des deux invités d'honneur de l'événement.

Le bateau, achevé en 2014, est le plus grand navire en bois construit en France de nos jours. Une belle prouesse que vous allez pouvoir observer de près ! 

L'Hermione - Aucun(e)
L'Hermione - Francis Latreille

La frégate arrivera au port de Saint-Nazaire le jeudi 23 mai, à 8h30. Amarrée quai du Commerce, elle remontera la Loire à côté du Belem le samedi 25 mai pour rejoindre Nantes (départ à 16h). 

Le Belem, le retour

Le navire, construit il y a 123 ans par les Chantiers Dubigeon à Nantes, retrouve son port d'attache. Le trois-mâts est "le dernier des grands voiliers de commerce français du 19ème siècle encore naviguant" nous explique la Fondation Belem

Le Belem a eu plusieurs vies, a changé trois fois de nationalité (britannique, italienne pour revenir sous pavillon français) : classé monument historique en 1984, il a été transformé en navire-école civil ouvert à tous. 

Le bateau débarque à Saint-Nazaire le jeudi 23 mai dans l'après-midi. Il rejoindra l'Hermione quai du Commerce à 17h. Les deux bateaux remonteront ensuite la Loire samedi 25 mai à partir de 16h.

Le Biche, de la pêche au thon aux croisières

C'est certainement le bateau au nom le plus atypique ! Mais son parcours est tout aussi insolite ! Le Biche, surnom de son premier patron, a été construit en 1934 aux Sables-d'Olonne. Tout d'abord dédié à la pêche au thon, il est vendu à un club de voile belge en 1956 pour servir... de dortoir

Propriété d'un armateur britannique puis d'un musée de Douarnenez, il est finalement restauré par l'association les Amis du Biche à partir de 2004. Cela fait maintenant sept ans que le Biche propose des croisières et des sorties en Bretagne Sud. 

Le bateau Le Biche  - Aucun(e)
Le bateau Le Biche - Mélanie Joubert/Le Chasse Marée

Le Biche, comme le reste de la flotte maritime, jette l'ancre à Saint-Nazaire le jeudi 23 mai et repart direction Nantes pour la grande parade le samedi 25 à 16h. 

Le Lechalas, la vedette à vapeur

Vous l'avez peut-être remarqué si vous vous êtes baladé sur les bords de la Loire ou de l'Erdre. Sorti du chantier Blasse à Nantes en 1912, le Lechalas sert tout d'abord au service des ingénieurs des Ponts et Chaussées avant d'être abandonné. 

La vedette à vapeur est finalement sauvée par l'Association Bateaux du Port de Nantes, et elle devient le premier bateau fluvial à être classé Monument historique en 1986.  

Le Lechalas - Aucun(e)
Le Lechalas - Association Bateaux du Port de Nantes

Les bateaux fluviaux, comme le Lechalas, arriveront à Mauves-sur-Loire le jeudi 23 mai à partir de 11h. Ils navigueront sur la Loire jusqu'à Saint-Sébastien-sur-Loire le vendredi, de 10h30 à 17h30. Ils rejoindront la flotte maritime à Couëron le samedi 25 aux alentours de 20h.

Vétille, témoin du savoir-faire nantais

Il s'agit de l'un des plus vieux bateaux de plaisance français naviguant ! Construit en 1893 par les chantiers Dubigeon (comme le Belem), il est conçu pour la régate. Il naviguera dans les années 1960 avant d'être abandonné. Il est finalement retrouvé en 1982 à Noirmoutier et confié quelques années plus tard à l'association Erdre Voile Passion. 

Classé Monument historique depuis 1994, les Nantais ont l'habitude de le voir, notamment lors des Rendez-vous de l'Erdre. 

Vétille, dériveur nantais - Aucun(e)
Vétille, dériveur nantais - Vitaphoto

L'André-Yvette, la doyenne des gabares lampaulaises

En grande forme à 83 ans ! L'André-Yvette est dédiée aujourd'hui à la plaisance, aux stages et aux promenades dans le Golfe du Morbihan. Mais lors de sa construction en 1936, la gabare de 25 mètres est affectée au transport de matériaux pour le bâtiment. Elle est transformée par son actuel propriétaire, l'association PEP 56, en 1997 pour faire découvrir la mer aux petits et aux grands. 

L'André-Yvette est classée Bateau d’Intérêt Patrimonial depuis 2008.

L'André-Yvette, la doyenne des gabares lampaulaises  - Aucun(e)
L'André-Yvette, la doyenne des gabares lampaulaises - Les PEP 56

Comme le Biche, la gabare sera visible à Saint-Nazaire le jeudi 23 mai et remontera la Loire jusqu'à Nantes lors de la grande parade le samedi 25 à partir de 16h. 

Le Corentin, emblème de la ville de Quimper

Le Corentin, aussi appelé le Lougre de l'Odet, est mis à l'eau en 1992, à Quimper, suite à un concours de construction de répliques de bateaux anciens. Il est à l'image de l’Aimable Irma, un chasse-marée caboteur du 19e siècle. 

Depuis, le bateau propose des initiations à la navigation le long des côtes bretonnes. Le Corentin est classé Bateau d’Intérêt Patrimonial en 2007.

Il sera également visible à Saint-Nazaire du 23 au 25 mai dans l'après-midi, avant de remonter la Loire jusqu'à Nantes ce samedi pour la grande parade.

Le Joshua, une histoire hors du commun

Baptisé en hommage à Joshua Slocum, premier marin à avoir terminé un tour du monde en solitaire, le bateau est construit en 1962 pour Bernard Moitessier. Six ans plus tard, le navigateur lance le Joshua sur le Golden Globe Challenge, la première course autour du monde en solitaire. Mais quasiment assuré de terminer vainqueur, il décide de ne pas rentrer en Europe. Et au bout d'un tour du monde et demi, le marin atteint la Polynésie, où il décide de s'installer.

Mais en 1982, le Joshua est emporté par un cyclone et finit sur la côte mexicaine. Il est racheté par le Musée Maritime de La Rochelle en 1990. Le navire de 39 pieds est classé Monument historique en 1993.

Le Joshua  - Aucun(e)
Le Joshua - Association Les Amis du musée maritime de La Rochelle

Vos retrouvez le programme complet de Débord de Loire ici. Samedi 25 mai, France Bleu Loire Océan vous propose une émission spéciale de 16h à 20h au plus près des bateaux !