Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Décès de Claude Lanzmann, entré dans la Résistance à Clermont-Ferrand

jeudi 5 juillet 2018 à 16:14 Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne

Mort ce jeudi à 92 ans, le cinéaste et écrivain Claude Lanzmann a été interne au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand où il a organisé la Résistance. Il participera ensuite aux combats de la Margeride et du Mont Mouchet.

Claude Lanzmann au festival du film de Berlin en 2013.
Claude Lanzmann au festival du film de Berlin en 2013. © Maxppp - Soeren Stache

Clermont-Ferrand, France

"Clermont-Ferrand c'est un haut-lieu de la Résistance Française", assure Claude Lanzmann qui l'a vécu de l'intérieur. Le réalisateur du film "Shoah" aura passé plusieurs années de sa vie en Auvergne, d'abord de 1934 à 1938 au divorce de ses parents, son père les emmène, lui, son frère et sa sœur à Brioude.

Le futur écrivain y revient en 1940 quand son père, ancien combattant de la 1ère guerre mondiale, est "affecté spécial" de la défense nationale. Un père résistant à l'insu de ses enfants et qui les entraîne à se cacher dans la maison familiale pour échapper aux raffles.

Organisateur de la Résistance depuis le lycée Blaise Pascal

En 1943, Claude Lanzmann a 18 ans, il est engagé dans les jeunesses communistes et il entre comme interne au lycée Blaise Pascal de Clermont-Ferrand où il va organiser la Résistance. "J'ai recruté 40 types, puis j'en ai organisé 400 autres [...] On avait toutes les clés du lycée, c'était affreusement dangereux ce qu'on faisait, on avait des tracts", raconte Claude Lanzmann à nos confrères de France Culture. Le lycéen récupère également des valises d'armes à la gare de Clermont-Ferrand, il raconte que lui et ses camarades s'entraînent au tir dans les catacombes du lycée.

En juin 2008, Claude Lanzmann avait inauguré une salle à son nom au lycée Blaise Pascal de Clermont.