Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Décès du poète limougeaud Georges-Emmanuel Clancier

mercredi 4 juillet 2018 à 12:51 Par Alain Ginestet et Jérôme Edant, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu

Le poète et écrivain Georges-Emmanuel Clancier est mort ce mercredi, à l'âge de 104 ans. Parmi ses œuvres majeures, il avait notamment écrit "Le pain noir" (1956), début d'un cycle romanesque enraciné dans le terroir limousin.

Georges Emmanuel Clancier en Limoges en 2013, aux côtés de Serge Moati
Georges Emmanuel Clancier en Limoges en 2013, aux côtés de Serge Moati © Maxppp - Stéphane Lefèvre

Limoges, France

Le poète et écrivain limougeaud Georges-Emmanuel Clancier est mort mercredi "dans son sommeil, à l'âge de 104 ans" a annoncé sa maison d'édition Albin Michel. Il était une figure de la poésie française. 

Georges-Emmanuel Clancier, un écrivain imprégné du Limousin

Georges-Emmanuel Clancier était né à Limoges le 3 mai 1914. Il avait fait ses études au lycée Gay Lussac, où il disait avoir découvert sa passion pour la littérature et la poésie. Il avait passé son enfance en Haute-Vienne, à Saint Yrieix la Perche et à Châlus.

Résistant, homme de culture et de radio, il a écrit une oeuvre majeure, "Le pain noir" (1956), un cycle romanesque adapté à la télévision par Serge Moati. "Clancier est tellement du Limousin, tellement d'ici, de ce ciel, de ces arbres, de cette pluie, qu'il en devient universel", disait Serge Moati.

Installé à Paris depuis de longues années, Georges-Emmanuel Clancier n'a jamais oublié le Limousin, sa terre de naissance et d'écriture.

A l'occasion de ses 100 ans en 2014, Georges-Emmanuel Clancier livrait un regard sombre et presque désespéré sur le siècle qu'il a traversé. C'est qu'il avait exprimé sur France Bleu Limousin.

A l'occasion de son centième anniversaire, Georges-Emmanuel Clancier livre un regard sombre sur le siècle qu'il a traversé

En 2013, à l'occasion d'une grande exposition qui lui était consacrée à la BFM de Limoges, Georges-Emmanuel Clancier avait remis à la ville de Limoges les 4 manuscrits de son célèbre roman "Le Pain Noir".

Radio Limoges, ça a été une libération" - Georges-Emmanuel Clancier en 2017 au micro de France Bleu Limousin

Cependant, sa vie n'a pas été seulement celle d'un écrivain, mais également d'un journaliste. Il a participé après la Libération à l'essor de Radio Limoges, ancêtre de France Bleu Limousin. Cette époque a beaucoup compté pour lui : " c'était très important la radio à ce moment là car il n'y avait pas la télévision " confitait-il à France Bleu Limousin en 2017 , " ça a été pour moi une période très vivante, qui faisait sortir la province de son enfermement, ça a été une libération ".

Les archives de Radio Limoges et les souvenirs de Georges-Emmanuel Clancier