Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Déconfinement : à Quimper, le secteur événementiel se mobilise pour la reprise rapide de son activité

-
Par , France Bleu Breizh Izel

La phase 2 du déconfinement en France entre en vigueur ce mardi 2 juin. Si les restaurants et musées peuvent rouvrir au public, le secteur culturel, lui, est toujours dans l'attente et veut redémarrer ses activités au plus vite, notamment pour préparer la rentrée.

Quimper Evénements espère une reprise rapide du secteur événementiel pour préparer au mieux la rentrée.
Quimper Evénements espère une reprise rapide du secteur événementiel pour préparer au mieux la rentrée. © Radio France - Adeline Divoux

Quimper Evénements se mobilise pour la reprise, au plus vite, du secteur événementiel. "Cette activité travaille avec beaucoup de petites entreprises, de prestataires, de traiteurs, mais aussi des hôtels et professionnels du tourisme qui bénéficient des retombées économique. En temps normal, nous sommes autour de 40 millions d'euros de retombées économiques à l'année, directes et indirectes pour l'activité de Quimper Evénements", souligne David Puget, le directeur, qui estime que les activités culturelles et sportives ont un réel impact sur l'économie d'un territoire. 

Les événements culturels ont cessé avant le confinement, quand les jauges ont été limitées à 5000, puis 1000 personnes. "Cela représente une quarantaine d'événements que nous avons essayé de reporter dans la mesure du possible, mais le prix est lourd pour l'ensemble de la filière", poursuit le directeur de Quimper Evénements. 

Préparer la rentrée

Pour David Puget, il est important que le secteur redémarre vite. D'abord pour assurer les événements prévus ou reportés en juin, mais aussi pour préparer la rentrée. "Il faut que l'ensemble des événements prévus entre septembre et décembre puissent se faire. Les organisateurs sont actuellement dans le brouillard et sont donc prudents. S'ils n'ont pas de signaux forts, ils préfèrent annuler leurs événements", explique-t-il. 

Parmi les événements qui espèrent se maintenir en juin, le salon de l'habitat, prévu du 27 au 29 juin au parc des expositions de Quimper. "On a 180 professionnels qui nous font confiance, qui attendent avec impatience de nouveaux contacts pour retravailler, pour avoir une saison d'automne presque normale", lance Sylvia Rioual, responsable commerciale du salon. 

Respecter les règles sanitaires

Les règles sanitaires seront scrupuleusement respectées assure Sylvia Rioual : "On ne fera prendre de risque à personne." Le préfet doit encore décider des dispositions mises en place d'ici mardi. "Par exemple le port du masque. Nous sommes favorables à leur rendre obligatoire sur la manifestation pour les visiteurs et les exposants", indique la responsable du salon. Parmi les autres possibilités : restreindre l'espace à 3m² par personne et limiter l'événement à 1800 personnes en même temps, soit trois fois moins que d'ordinaire. 

Pour les spectacles, les salles pourraient envisager de remplir un fauteuil sur deux. Pour les concerts debout, la question est encore en réflexion. "Il y a une problématique de distanciation donc c'est pour ça qu'il est important de s'y mettre maintenant parce que nous avons beaucoup de travail à mettre en oeuvre", avance David Puget. Les détails des décrets devraient être dévoilés dans les prochains jours

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu