Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Déconfinement : certains musées rémois rouvrent cette semaine

Par

Après deux mois de fermeture et de pertes financières, le musée de la reddition est le premier des musées de Reims à rouvrir ce lundi 25 mai. Le fort de la Pompelle, mais aussi le musée St Remi suivront mardi. Des réouvertures progressives, suivant la taille des lieux et avec des règles strictes.

Photo d'illustration de musée Photo d'illustration de musée
Photo d'illustration de musée © Radio France - Anne Oger

Dès ce lundi 25 mai, nous pourrons à nouveau profiter de certains musées de la ville de Reims . Si le musée des Beaux-Arts est toujours fermé pour des travaux de réhabilitation et d'extension (ouverture prévue fin 2023), celui de la Reddition, du fort de la Pompelle et de Saint-Remi vont rouvrir.

Publicité
Logo France Bleu

Des réouvertures progressives, avec des jauges de visiteurs limitées suivant la taille des lieux : de huit personnes à la fois au musée de la Reddition, à 20 personnes à la fois dans le musée Saint-Remi. Des mesures barrières ont également été mises en place : distributeurs de gel, parois en plexiglas et autres signalétiques pour respecter les distances.

Les musées de Reims seront ouverts partiellement et avec des règles strictes - Musée de Reims

Même chose au Planétarium de Reims , qui rouvre également ce lundi 25 mai. L'entrée est libre de 14h à 17h, quant aux séances qui permettent d'observer le ciel étoilé, elles reprendront à partir du mercredi 27, tous les mercredi et samedi mais uniquement sur réservation.

A noter qu'à Reims, la chapelle Foujita et le musée Le Vergeur restent fermés pour le moment et qu'à Charleville-Mézières, le musée Rimbaud a prévu de rouvrir le 2 juin.

Des pertes financières de plusieurs dizaines de milliers d'euros

Reste que deux mois de fermeture et une réouverture partielle, ça fait mal au budget ! Plusieurs dizaines de milliers d'euros selon Georges Magnier, le directeur des musées de la ville de Reims, qui explique : "On ne va pas se voiler la face, la période d'été avec notamment les touristes étrangers, c'est la moitié de nos entrées, or on ne les aura pas, mais on a bon espoir malgré tout".

loading

Mais pour des structures plus petites, comme le musée de l'automobile de Reims qui est géré par une association, ces pertes sont "catastrophiques", dit Didier Carayon, responsable du musée : "Le jeudi de l'Ascension on a fait qu'une seule entrée !! Ce n'est pas possible, on est à bout de souffle__". D'autant qu'il avait fait des investissements avant le confinement : "On a refait les allées en carrelage, c'est joli mais personne n'en profite ! Et puis j'avais acheté une voiture, qui aurait pu prévoir le confinement ?!". Didier Carayon qui regrette que la culture n'ait pas été plus présente dans les mesures annoncées par le gouvernement.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu