Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : l'agritourisme offre à nouveau ses séjours détente dans les fermes

-
Par , France Bleu Vaucluse

C'est le cas du réseau Accueil Paysan en Provence-Alpes-Côte d'Azur, créé il y a 30 ans pour assurer un complément à un secteur agricole qui connaissait déjà la crise et les ventes à perte. Des gîtes associés à la découverte des activités à la ferme ont ainsi vu le jour.

L'agritourisme entend "faire découvrir dans le partage et l’échange le milieu rural, les activités de la ferme, ses métiers, ses savoir-faire sans exclute les moments de farniente"
L'agritourisme entend "faire découvrir dans le partage et l’échange le milieu rural, les activités de la ferme, ses métiers, ses savoir-faire sans exclute les moments de farniente" - Mireille Granier

Le réseau d'agritourisme Accueil Paysan a souffert du confinement et lance une campagne de communication ce mois-ci pour valoriser son hospitalité. Le Vaucluse compte cinq fermes Accueil Paysan (deux dans le Luberon et trois au pied du Ventoux) sur les 30 existantes en région avec une majorité en agriculture biologique. 

Des vacanciers attendus dans le cadre des consignes sanitaires

La reprise est attendue car l'équilibre des budgets est fragile pour ces petites fermes, qui se sont orientées et ont investi dans cette activité pour compléter leur métier agricole insuffisamment rentable depuis des années, souligne Mireille Gravier, secrétaire régionale d'Accueil Paysan, qui propose un gîte en roulotte dans sa ferme oléicole de Pernes-les-Fontaines : "Avec la crise du corona, on ne sait pas comment les gens vont réagir et nous c'est pour dire : attention il y a des professionnels qui sont là et qui ont vraiment besoin pour vivre. C'est pas un petit à-côté. Par rapport au réseau, c'est surtout ça mon inquiétude. Sur certains départements, on a des collègues qui ont des emprunts sur la construction ou l'aménagement de leur gîte."

Une offre variée 

Le réseau Accueil Paysan est très diversifié dans l'hébergement et l'accompagnement qu'il propose : "En fait on est un peu des pluriactifs de l'agritourisme et chaque ferme a ses particularités. Certaines ont vraiment que le gîte, d'autres font le gîte et de l'accompagnement, d'autres font du gîte ou de la chambre d'hôte et vont faire de l'accompagnement pédagogique. Ça peut être simplement des visites guidées à la ferme ou simplement des produits fermiers. Il n'y a pas de règle. Il faut aussi préciser que la plupart des Accueils Paysans adhèrent à l’association nationale des chèques vacances et qu’on peut donc régler les vacances chez nous avec." 

"En tout cas pour le déconfinement, on applique les consignes de l'office interrégional de tourisme. Moi là, j'accueille une dame avec sa fille et j'ai passé l'après-midi à enlever tous les rideaux, à sortir tout ce qu'il y avait à sortir pour pouvoir faire le ménage à fond et après, je vais passer un produit désinfectant quelques heures avant qu'elles arrivent."

Toutes les adresses et les formules d'hébergement sont répertoriés en détail sur le site : accueil-paysan.com. Ce réseau qui compte aujourd'hui 900 adhérents en France entend désormais faire reconnaître le métier touristique spécifique de paysan-accueillant-aménageur auprès du ministère de l’Agriculture.

.
. - .
Choix de la station

À venir dansDanssecondess