Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Déconfinement : à Giverny, les touristes sont moins nombreux mais plus heureux

Depuis le déconfinement, l'époque de l'afflux de touristes à Giverny semble bien loin. De quoi satisfaire les promeneurs qui découvrent le village autrement.

Les jardins de Giverny sont ouverts mais uniquement sur réservation
Les jardins de Giverny sont ouverts mais uniquement sur réservation © Radio France - Rudy Pupin

Giverny est en temps normal très fréquenté par les touristes du monde entier. Mais voilà, le coronavirus est passé par là et le célèbre village du peintre Claude Monet est bien calme. D'autant plus que ses attractions phares sont impactées, le musée des impressionnismes est encore fermé au public jusqu'au lundi 15 juin et les visites des jardins se font uniquement sur réservation. L'occasion de découvrir le village d'une autre façon. 

Un tout autre regard

Marianne a l'habitude de parcourir ses rues fleuries mais depuis le confinement, quelque chose a changé  : "il y a moins de monde ! S'y balader en ce moment, c'est top ! Il y a quelques Vernonnais et des Parisiens mais finalement pas énormément de touristes. Nous avons vraiment l'impression de se réapproprier le village, c'est vraiment très sympa", estime la Vernonnaise. 

Ce sentiment prédomine auprès des visiteurs. Dans la même rue, une Parisienne sort des jardins : "On a la chance de les visiter avec peu de public, il y a plus de place et d'espace. On se sent privilégiés". 

Philippe, le gérant du salon de thé "gourmandises de Giverny", est lui aussi satisfait de cette légère affluence dans le village. "Je vis ici depuis vingt ans et aujourd'hui j'apprécie beaucoup. C'est plus calme, plus serein, beaucoup plus tranquille. Nous sommes à une échelle humaine. Nous ne sommes plus sur une surcharge de touristes. Un flux plus fluide permet de se parler, d’échanger, nous sommes moins pressés !", explique-t-il. 

Mais tous les commerçants ne sont pas du même avis. Moins de touristes, c'est forcément moins de clients. "Nous étions à 75 personnes par jour, aujourd'hui elles sont qu'une quarantaine. Les gens se baladent moins", regrette Quentin, serveur "Au coin du pain'tre", une brasserie. Le restaurant espère que la réouverture du musée des impressionnismes changera un peu la donne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess