Culture – Loisirs

Découvrez la couverture du nouvel album d'Astérix, "Le Papyrus de César"

Par Julien Baldacchino, France Bleu lundi 12 octobre 2015 à 11:46

Une figurine à l'effigie d'Astérix (illustration)
Une figurine à l'effigie d'Astérix (illustration) © Maxppp

Dans dix jours sort le 36e album des aventures d'Astérix le gaulois, et son fidèle comparse Obélix. Ce lundi matin, Albert Uderzo et les nouveaux auteurs de la série, Jean-Yves Ferri et Didier Conrad, ont levé le voile sur le contenu de cette nouvelle histoire.

Jusqu'à ce lundi, on connaissait peu de choses du prochain album d'Astérix, si ce n'est son titre, "Le Payprus de César", et la présence d'un méchant, Bonus Promoplus, inspiré de Jacques Séguela. Ce lundi, à dix jours de la sortie en librairies de ce nouveau livre (le 22 octobre), de nouveaux indices ont été dévoilés, et en premier lieu la couverture de ce nouvel album.

Réunis à la Tour Eiffel, le dessinateur historique du petit gaulois, Albert Uderzo, mais aussi le nouveau tandem à l'oeuvre depuis le précédent album Astérix chez les Pictes, Jean-Yves Ferri (le scénariste) et Didier Conrad (le dessinateur), ont présenté l'intrigue du nouvel album : faute d'arriver à conquérir par la force le petit village gaulois entouré par les camps de Babaorum, Aquarium, Laudanum et Petitbonum, Jules César va faire appel à une arme nouvelle : la communication.

Promoplus et Doublepolemix

Et c'est là qu'intervient Bonus Promoplus, le méchant inspiré de Jacques Séguéla – mais aussi de BHL, ont affirmé les auteurs ce lundi. Ce nouveau personnage devrait être celui qui conseille à César d'écrire une Guerre des Gaules où toute la Gaule a été conquise. Toute ? Oui, même le petit village d'Astérix. Une version romancée qui ne devrait pas plaire à tout le monde. 

Parmi les autres personnages dévoilés ce lundi : Doublepolemix, un colporteur de nouvelles inspiré de Julian Assange, le créateur de WikiLeaks. "Il a failli s'appeler Wikilix !" ont confié ses créateurs lors de la conférence de présentation. Et c'est un horoscope qui servira de fil rouge à l'album. "Il s'inscrit dans la tradition de transmission orale des Gaulois", explique l'équipe à l'origine de cette nouvelle aventure.