Culture – Loisirs

Exposition : une cinquantaine de diapositives inédites de Dijon entre 1897 et 1925

Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne lundi 17 juillet 2017 à 10:33

Sur cette vieille diapositive de 1920 on voit la place de la Libération de Dijon
Sur cette vieille diapositive de 1920 on voit la place de la Libération de Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

C'est une très jolie petite exposition à voir du 3 juillet au 15 septembre 2017 à la bibliothèque universitaire Droit-Lettres de Dijon de l'Université de Bourgogne. L'UB ressort, pour la toute première fois ces plaques de verre. Elles étaient utilisées par les enseignants jusque dans les années 30.

Cette exposition s'inscrit dans le cadre de "Patrimoines Écrits", une manifestation organisée notamment par le Centre régional du livre de Bourgogne basé à Dijon et à laquelle participent 49 bibliothèques, services d'archive ou encore musées de 29 communes de Bourgogne-Franche-Comté... Certaines de ces diapos -de vieilles plaques de verres en fait- sont éclairées ou ont donné lieu à des agrandissements pour une meilleure visibilité. Cet antique matériel appartient à l'Université de Bourgogne qui stockait ces vues dans trois meubles métalliques du bâtiment droit-lettres. Un fond qui contient au total 18 000 plaques de verres sur tout un tas de sujets différents!

Marie-Hélène Petitfour, conservateur, chargé des collections patrimoniales des bibliothèques de l'Université de Bourgogne - Radio France
Marie-Hélène Petitfour, conservateur, chargé des collections patrimoniales des bibliothèques de l'Université de Bourgogne © Radio France - Thomas Nougaillon

Pour cette exposition, une sélection a été faite et seules des vues concernant la ville de Dijon sont proposées au public. Et c'est un petit évènement car ces vieilles diapositives sont exposées pour la toute première fois. A la base elles servaient durant les cours de certains enseignants de l'Université de Bourgogne à la fin du XIXe et du début du XXe siècle. Elles étaient projetées aux étudiants, mais aussi aux particuliers lors de conférences publiques en ville. Le système a été délaissé au début des années 30, la technologie utilisée par Kodak ayant évolué.

C'est avec une lanterne magique que les diapositives étaient projetées, à l'arrière on plaçait une bougie! - Radio France
C'est avec une lanterne magique que les diapositives étaient projetées, à l'arrière on plaçait une bougie! © Radio France - Thomas Nougaillon

Les explications de Marie-Hélène Petitfour, conservateur, chargé des collections patrimoniales des bibliothèques de l'Université de Bourgogne : "la période d'utilisation des diapositives sur verre c'était approximativement de 1880 à 1930, après Kodak a inventé un autre procédé et toutes ces plaques en noir et blanc ont été abandonnées. En même temps l'utilisation était assez fastidieuse car il fallait un opérateur qui devait actionner une lanterne magique". La lanterne magique c'est un dispositif dans lequel il fallait insérer une bougie pour projeter les images sur un écran.

Marie-Hélène Petitfour au sujet de ces étranges et passionnantes plaques de verre

Quelques unes des diapos sont exposées dans des vitrines avec des vieux livres d'architecture concernant eux aussi Dijon - Radio France
Quelques unes des diapos sont exposées dans des vitrines avec des vieux livres d'architecture concernant eux aussi Dijon © Radio France - Thomas Nougaillon

A côtés des vues consacrées à la place de la Libération, la place Wilson ou aux remparts de la ville, sur ces plaques, figure également, une vue extrêmement rare de l'ancien château de Dijon. Vous savez celui qui était situé place Grangier et qui a été détruit. Selon Marie-Hélène Petitfour "le château a été détruit à la demande des Dijonnais en 1897 parce qu'il avait été construit par Louis XI, un roi de France, il occupait la place de l'actuelle poste. Et après sa destruction le boulevard de la Trémouille a pu relier la place Darcy à la la place de la République. Parce que vraiment ce château empêchait le creusement de l'artère".

Marie-Hélène Petitfour décrit l'une des diapositives: sur ce document hors normes on voit le fameux château de la place Grangier détruit en 1897!

Une expo ouverte à tous

Cette exposition, passionnante, est visible à la bibliothèque universitaire Droit-Lettres. Ouverte à tout le monde, étudiants ou pas, elle comprend 13 vitrines avec une cinquantaine de diapos mais aussi de vieux ouvrages, la fameuse "lanterne magique" et quelques moulages. L'adresse : 3, esplanade Érasme sur l'Université de Bourgogne de 9h à 18h du lundi au vendredi. Un numéro de téléphone : 03 80 39 51 10.

C'est dans ce bâtiment de l'esplanade Érasme qu'a lieu cette exposition dans le cadre de "Patrimoines Écrits" - Radio France
C'est dans ce bâtiment de l'esplanade Érasme qu'a lieu cette exposition dans le cadre de "Patrimoines Écrits" © Radio France - Thomas Nougaillon

Quelques uns des autres rendez-vous organisés dans le cadre de "Patrimoines Écrits" dans notre département: une expo autour du sculpteur René Patru à la Bibliothèque Gaspard-Monge de Beaune jusqu'au 28 octobre 2017 ; une expo pour redécouvrir les faubourgs Raines et d'Ouche aux Archives Municipales de Dijon jusqu'au 29 septembre. Ou encore des documents concernant la très riche histoire de Moutiers-Saint-Jean à découvrir à la médiathèque de Montbard jusqu'au 28 octobre.

Demandez le programme

Le programme complet de "Patrimoines Écrits" est à consulter sur le site du Centre régional du livre de Bourgogne.