Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Depeche Mode enflamme Beauregard en clôture du festival

mardi 10 juillet 2018 à 0:28 Par Philippe Thomas, France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Près de quarante de carrière et une fougue toujours intacte : Depeche Mode a conclu comme il se devait la dixième édition du festival Beauregard. Le trio londonien, porté par son leader christique au déhanché sulfureux Dave Gahan, a séduit un public venu en nombre. Indémodable, tout simplement.

Dave Gahan, le chanteur de Depeche Mode
Dave Gahan, le chanteur de Depeche Mode © Radio France - Philippe Thomas

Le co-directeur et programmateur du Festival Beauregard, Paul Langeois, fan devant l'éternel de Depeche Mode, en rêvait : ses vœux ont été exaucés. Et ce lundi 10 juillet 2018, le groupe (comme à son habitude, diront ceux qui le connaissent) a su mettre dans sa poche les plus de 20 000 festivaliers - l'équivalent de trois Zénith - malgré la fatigue accumulée par certains au quatrième jour du Festival Beauregard, à Hérouville-St-Clair, près de Caen. "Je les ai vus 18 fois en concert mais c'est la première fois qu'ils passent à cinq kilomètres de la maison, je ne pouvais pas les rater !" s'amuse Christophe venu en famille. Même son de cloche pour ces deux copines bras dessus, bras dessous : "Ce soir on a vingt ans" claironnent-elles dans un grand éclat de rire.

Dave Gahan, le chanteur de Depeche Mode - Radio France
Dave Gahan, le chanteur de Depeche Mode © Radio France - Philippe Thomas

I just can't get enough clôt le set en beauté

Le set, lui, est très proche de celui qui a marqué le début la tournée, entre nouveautés issues du dernier album Spirit et quelques titres moins connus qui a eu du mal au départ à enflammer les festivaliers, pas tous connaisseurs de l'œuvre des Britanniques. C'était avant que Depeche Mode lance la machine à tubes pour mettre tout le monde d'accord. Parmi les classiques on retiendra bien sûr "Personal Jesus", "Never let me down again", "Enjoy the silence" ou "Everything Counts" repris en chœur par le public ( une habitude depuis le live 101 édité il y a tout juste 30 ans !), sans oublier le tout premier tube du groupe "I just can't get enough" sorti en 1981 et ressorti des placards pour cette tournée des festivals, ultime chanson de cette dixième édition. 

Martin L. Gore, l'âme créatrice de Depeche Mode - Radio France
Martin L. Gore, l'âme créatrice de Depeche Mode © Radio France - Philippe Thomas

Avoir Depeche Mode sur son C.V. c'est un peu comme avoir fait H.E.C.

Reste maintenant à préparer la onzième édition du Festival Beauregard. "Quand tu as Depeche Mode, c'est un peu comme avoir fait HEC sur son C.V. Une fois que tu as ça, on peut rêver à tout et travailler sur des groupes encore plus importants" savoure le programmateur Paul Langeois pour qui le festival fait aujourd'hui parti des très grands rendez-vous en France (et on ne va pas le contredire !). Des négociations sont en cours avec deux artistes pour la prochaine édition qui aura lieu du 5 au 7 juillet 2019. Avec un before le 4 voire un after le 8 suivant les opportunités. Reste à croiser les doigts d'ici là...

Plus de 20  000 personnes au conczert de Depeche Mode - Radio France
Plus de 20 000 personnes au conczert de Depeche Mode © Radio France - Philippe Thomas

Vos réactions à l'issue du concert