Culture – Loisirs

Dernières visites du couvent de la Visitation du Mans

Par Thomas Larabi, France Bleu Maine mercredi 28 décembre 2016 à 15:57

Les galeries du cloître seront réunifiées, et le niveau de la cour rehaussé
Les galeries du cloître seront réunifiées, et le niveau de la cour rehaussé © Radio France - Thomas Larabi

Jusqu'au 1er janvier, des visites nocturnes du chantier de réaménagement du couvent de la Visitation sont organisées par la ville du Mans. Une dernière chance de voir coexister un cloître, un tribunal et une prison pendant les travaux de réhabilitation.

A la tombée du jour, il est encore possible jusqu’au 1er janvier de visiter le couvent de la Visitation. Enfin plutôt le chantier du couvent, puisque les travaux de restauration ont débuté, en vue d’accueillir logements et commerces à compter d’avril 2019.

Une visite à travers l'histoire de France

C’est à la lumière des lampes torches qu’il est possible d’embrasser une dernière fois du regard les restes de la prison et du tribunal de grande instance, qui avaient pris place dans cet ancien couvent des sœurs Visitandines. La première pierre fut posée en 1714 sous la direction de la sœur Anne Victoire Pillon. Le couvent accueillera 33 sœurs jusqu’en 1793, année où il sera transformé en prison par la convention. En 1797 y seront également installés des tribunaux civils et criminels. On y a notamment jugé les soeurs Papin en 1933, et la prison n'a été fermée qu'en 2010. Des utilisations postérieures qui n’ont guère altéré les lieux selon Fabrice Masson, guide, ravi de faire (re)découvrir un des couvents les mieux conservés et les plus grands de France.

Les lampes torches sont de rigueur pour pouvoir admirer les nombreuses boiseries datant du XVIIIe siècle - Radio France
Les lampes torches sont de rigueur pour pouvoir admirer les nombreuses boiseries datant du XVIIIe siècle © Radio France - Thomas Larabi

Une nouvelle vie pour l'ancien couvent

Les bâtiments sont inscrits ou classés comme monuments historiques, et la rénovation future devrait être un exemple de réhabilitation intelligente d’un monument, malgré les visées commerciales. Ainsi les traces de la prison et du tribunal seront effacées, afin de retrouver l’architecture et la splendeur originelle du couvent du XVIIIe. Les deux grands escaliers, clous de la visite, seront réhabilités et mis en valeur.

Les derniers souvenirs de l'utilisation carcérale de cet ancien couvent sont en train d'être effacés - Radio France
Les derniers souvenirs de l'utilisation carcérale de cet ancien couvent sont en train d'être effacés © Radio France - Thomas Larabi

C’est une nouvelle page que s’apprête à tourner ce lieu chargé d’histoire, en plein cœur du centre-ville manceau. Après avoir accueilli 33 sœurs et plus de 300 prisonniers, le couvent verra des commerces de bouches s’installer dans les galeries réunifiées de son cloître, et plus de quarante appartements garniront ses étages.

Passionnés d’histoire, d’architecture ou tout simplement de la ville du Mans, à vos lampes torches.