Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Derniers ajustements pour le spectacle son et lumière de Cléry-Saint-André

vendredi 20 juillet 2018 à 9:13 Par Margaux Dussaud, France Bleu Orléans

Les combattants de l'ombre, le nouveau spectacle son et lumière de l'association Cléry Raconte entame ce vendredi soir sa tournée de huit dates. Cette année c'est la seconde guerre mondiale et la résistance qui seront présentées.

Un décor grandeur nature a été construit pour le spectacle.
Un décor grandeur nature a été construit pour le spectacle. © Radio France - Margaux Dussaud

Cléry-Saint-André, France

Le spectacle de sons et lumières de Cléry-saint-André fait sa première avec un nouveau thème : la résistance. Après avoir fait revivre au public l'époque des rois, la vie de Jeanne d'Arc et la révolution française, l'association Cléry Raconte se penche sur la seconde guerre mondiale. 

Installé cette année à Dry, à côté de Cléry-saint-André, le spectacle en plein air est prêt à accueillir un millier de spectateurs sur chacune des huit représentations de l'été. Deux cents acteurs et figurants bénévoles, des techniciens qui ont travailler jours et nuits, et deux ans de préparation ont été nécessaires pour préparer les deux heures de spectacle. 

Deux ans de travail

Toute la troupe a mis la main à la pâte pour offrir au public une création à la hauteur des précédentes. Pour Olivier Jouin, metteur en scène et scénariste du spectacle c'est un investissement énorme pour obtenir une histoire au plus proche de la réalité : "On est à peu près 200 bénévoles et trois ou quatre professionnels sur ce projet. On travaille depuis deux ans dessus. On a lu des livres, on a visité des musées, on a rencontré des historiens pour repérer les anecdotes de la région."

200 bénévoles pour les décors et la figuration

Jusqu'au dernières heures avant la représentations, les bénévoles s'activent sur les ultimes ajustements. Après avoir terminé leur journée de travail, ils se rendent sur les lieux, au Parc culturel du Val d'Ardoue. Certains sont déjà en costumes. Les bénévoles ont travaillé sur les décors et les costumes mais ils sont aussi acteurs du spectacle. Christophe Lecompte tient le rôle d'un colonel allemand. Un rôle difficile à jouer sur lequel il a mis les bouchées doubles : "J'ai commencé par lire des écrits de famille. Quand on lit sur le sujet on tombe forcément sur ce genre de personnage : dur, inflexible, inplacable. Pendant l'occupation, un officier allemand avait réquisitionné une chambre chez mes grands-parents. Je me suis inspiré des écrits de mes grands-parents sur lui pour travailler mon rôle."

Une musique originale

Pour le spectacle, l'association Cléry Raconte a fait appel à un compositeur pour créer la musique : Thibault Vuillermet. "Le thème de la résistance est assez extraordinaire pour créer des morceaux et donner de l'émotion aux différentes scènes comme celle des camps de concentration ou celles sur ce qui est arrivé aux juifs", explique-t-il.

Pour la technique, les régisseurs son et lumière sont des professionnels engagés par l'association. Ils ont travaillé jour et nuit sur les réglages du spectacles. La sonorisation était travaillée le jour, mais l'éclairage ne pouvait se faire que la nuit pour avoir un aperçu du rendu final. "On a 500 projecteurs sur 5 000m² de terrain, une tour lumière de 18 mètres de haut, 15 kilomètres de câblage. On doit travailler jour et nuit et on dépend aussi de la météo. Le vent, la pluie et l'orage ne s'entendent pas très bien avec un spectacle son et lumière", raconte Bastien Quatrehomme, le chef régisseur.

Une tour lumière de 18 mètres de haut pour illuminer le spectacle. - Radio France
Une tour lumière de 18 mètres de haut pour illuminer le spectacle. © Radio France - Margaux Dussaud

Tous les décors sont installés. Les réglages techniques et les acteurs sont prêts. Les huit représentations du spectacle s'étalent sur trois week-ends. Au total, Cléry Raconte espère 8 000 spectateurs.