Infos

Des Alsaciens cherchent de l’or au sud de Strasbourg

Par Martin Bourdin, France Bleu Alsace jeudi 11 août 2016 à 18:22

Chaque jeudi, une vingtaine d'Alsaciens s'improvisent chercheurs d'or à Benfeld
Chaque jeudi, une vingtaine d'Alsaciens s'improvisent chercheurs d'or à Benfeld © Radio France - Martin Bourdin

Depuis le début de l’été, le plan d’eau de Benfeld, au sud de Strasbourg, se transforme chaque jeudi en repaire de chercheurs d’or. Une animation qui ne permet pas de devenir riche, mais qui plaît énormément.

Il n’y a pas que les sportifs engagés au Jeux Olympiques qui sont en quête d’or, cet été. A plus de 9.000 kilomètres de Rio, à Benfeld, des Alsaciens tentent aussi leur chance, façon ruée vers l’or. Chaque jeudi, Alain Steinmetz, un passionné d’orpaillage, anime des ateliers sur la plage du plan d’eau de Benfeld.

« C’est magique de pouvoir chercher soi-même de l’or, explique David, venu, comme beaucoup, avec sa fille de 11 ans. Je n’aurais jamais imaginé pouvoir faire ça ici. J’en prends pleins les yeux. » Parce qu’après avoir les conseils de l’animateur pour manier la batée, ce chapeau chinois qui permet de séparer le sable de l’or, la vingtaine de participants met les pieds dans l’eau.

Près de 60 euros pour un gramme d'or du Rhin

Et très vite, des petits points brillants apparaissent sur le plastique. « Ce sont des petites paillettes d’or », sourit Alain Steinmetz, qui a apporté pour l’occasion du sable issu d’une gravière. « Là, le sable est enrichi car il y a déjà eu un travail préalable. C’est plus simple de trouver de l’or dedans », explique le passionné.

Alain Steinmetz a d'abord appris aux participants à manier la batée - Radio France
Alain Steinmetz a d'abord appris aux participants à manier la batée © Radio France - Martin Bourdin

Après une heure de recherche, parents et enfants présents auront trouvé plusieurs dizaines de petites paillettes. De la poussière d’or qui ne va pas vraiment leur permettre de devenir riche. « Un gramme d’or du Rhin peut se vendre entre 50 et 60 euros, explique Alain Steinmetz. Et pour faire un gramme, il faut environ 30.000 paillettes d’or. »

Des petits points dorés... Voilà le butin après une heure de recherches communes - Radio France
Des petits points dorés... Voilà le butin après une heure de recherches communes © Radio France - Martin Bourdin

Une ruée vers l’or très modeste donc. Mais l’essentiel, c’était surtout de découvrir, de se faire plaisir. Et de repartir avec ses quelques grains d’or. Une vingtaine scotchée sur un bout de papier, remis pour conclure une journée riche…en découverte.

L’Office du tourisme du Grand Ried organise deux autres journées d’initiation à l’orpaillage, les jeudi 18 et 25 août. Pour s’inscrire, vous pouvez contacter l’Office de Tourisme du Grand Ried.

Partager sur :