Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Confinement : des arènes virtuelles pour sauver la corrida

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Des corridas virtuelles. C'est l'idée lancée par un groupe d'aficionados qui ont mis en place un système de vente de places fictives dans le but de récolter des fonds.

Les éleveurs de toros sont en difficulté
Les éleveurs de toros sont en difficulté © Radio France - Hervé Sallafranque

Pas de ferias ni de spectacles taurins sans doute au moins pendant tout l'été, mais pas question de renoncer à la passion. Un groupe d'aficionados, réuni sous le nom de Soutien aux toros de France, a eu l'idée de créer des arènes virtuelles pour sauver la corrida. Ces passionnés ont mis en place un système de vente de places fictives dans le but de récolter des fonds.

L'objectif est de vendre 2.500 billets, à 20 euros chacun, pour remplir l'équivalent d'une petite plaza et ainsi récolter 50.000 euros. Cette somme sera ensuite donnée aux éleveurs de toros de notre région qui subissent de plein fouet la suppression des ferias et de tous les spectacles taurins en général.

Les éleveurs n'ont plus de revenu, mais leurs charges restent fixes

En moins de trois semaines, plus de 20.000 euros ont été recueillis. Mais il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin et continuer à aider les ganaderos, explique Jean-Pierre Chaix qui a lancé cette idée : "Tout le monde est bien content de pouvoir assister à des corridas, à des fiestas camperas ou à des tientas. Mais pour cela il faut qu'il y ait des éleveurs. C'est le moment de leur montrer que nous sommes aficionados et solidaires". 

Ces aides sont capitales pour les ganaderos : "Les éleveurs n'ont pratiquement plus aucun revenu alors que leurs charges, elles, restent fixes". poursuit Jean-Pierre Chaix.

Tauromachies toutes unies

L'initiative a reçu le soutien du collectif Touche pas à mes passions. Ces jeunes aficionados savent à quel point il est important d'aider les ganaderos, comme le souligne Victor Jalaguier : "Cette solidarité est magnifique. Il faut qu'elle continue. D'autres initiatives ont également été lancées pour les éleveurs de toros Camargue ou encore pour le monde de la course landaise dans le Sud-Ouest. Face à cette crise sans précédent, il faut que nous soyons solidaires et unis, quelles que soient les formes de tauromachie, pour défendre nos passions.

Rendez vous sur la page Facebook "Soutien aux toros de France" pour retrouver les modalités de participation et les différents moyens de paiement acceptés.

  • Par Paypal 
  • Par chèque, à adresser à l’association des éleveurs français de toros de combat - Parc naturel régional de Camargue - Mas du Pont de Rousty - 13200 Arles
  • Par virement bancaire : FR76 1130 6000 0048 1212 8607 913

La cagnotte est ouverte jusqu'au 14 juillet

L'objectif est de remplir ces arènes virtuelles
L'objectif est de remplir ces arènes virtuelles - Soutien aux toros de France
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu