Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Des Creusoises veulent faire une broderie plus longue que la tapisserie de Bayeux

mercredi 8 août 2018 à 20:56 Par Armêl Balogog, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) et France Bleu Creuse

Des Creusoises ont lancé ce projet "fou" il y a trois ans : broder une tapisserie de 70 mètres, plus longue que celle de Bayeux. Elles exposent les dix premiers mètres à Crozant, ce jeudi 9 août.

Des Creusoises veulent faire une broderie plus longue que la tapisserie de Bayeux
Des Creusoises veulent faire une broderie plus longue que la tapisserie de Bayeux © Radio France - Armêl Balogog

Crozant, France

La tapisserie de Bayeux n'a qu'à bien se tenir : des Creusoises se sont données le défi de créer une broderie plus longue de deux mètres que la célèbre tapisserie. La leur racontera l'histoire de la commune de Crozant, de la préhistoire au XXIème siècle. La réalisation va durer plusieurs décennies mais les premiers morceaux sont exposés dans l'église du village, à l'occasion de la 20ème fête médiévale, ce jeudi 9 août.

La broderie "n'a rien à envier à celle de Bayeux"

Dix mètres de long, 50 centimètres de large, et des personnages brodés partout. Ces premiers mètres représentent l'époque médiévale de Crozant. Les brodeuses ont commencé par cette époque – alors que la broderie relatera tout, de la préhistoire à nos jours – car au départ, il s'agissait de faire quelque chose d'original pour célébrer la 20ème fête médiévale de la commune. 

L'idée un peu "folle" a pris et séduit déjà : "C'est magnifique, commente Sylvie, j'ai visité Bayeux, j'ai vu la tapisserie là-bas, et je trouve que celle-ci, en toute modestie, n'a rien à lui envier." "C'est vrai qu'on s'y retrouve, renchérit François. On a la même sensation de bande dessinée, à la fois naïve et très riche."

Tout au point de Bayeux

La comparaison fait bien plaisir aux brodeuses, car elles s'emploient à coller au plus près à la tapisserie. Elles utilisent même le point de Bayeux, pour que la laine tienne des siècles. Micheline Ange a dû se former, avant de commencer le projet.

"Je suis allée à Bayeux voir une petite boutique, j'ai vu la tapisserie en vrai, la personne m'a initiée", raconte-t-elle. Micheline a ensuite dû initier la douzaine de brodeuses qui participent au projet. "C'est ça qui est sympathique. Il y a une osmose entre chaque personne", sourit-elle. Il y a de l'entraide aussi, chacune faisant selon ses capacités et ses préférences.

Le nouvel écusson de la commune de Crozant (Creuse) fera partie de la broderie de 70 mètres - Radio France
Le nouvel écusson de la commune de Crozant (Creuse) fera partie de la broderie de 70 mètres © Radio France - Armêl Balogog

Recherches historiques et pédagogie

Les brodeuses sont presque trop nombreuses et tellement motivées qu'elles vont un peu trop vite pour l'historienne et le dessinateur, qui passent du temps à faire des recherches et à tout mettre en forme.

La rigueur historique est importante pour Dominique Johnson, à l'initiative du projet. "On a besoin de tel personnage, habillé de telle façon, de telle couleur, pour que ce soit absolument historique", dit-elle en montrant des "panneaux décrivant l'arrestation des Templiers, ce fatal vendredi 13 MCCCVII" (1307).

Elle espère d'ailleurs que des écoles et des collèges regarderont la broderie, pour "apprendre l'histoire de la France à travers l'histoire de Crozant". Dominique Johnson a même préparé un questionnaire, pour renforcer l'aspect pédagogique.

Un travail de longue haleine

Les brodeuses ne sont pas pressées. En trois ans, elles ont brodés 10 mètres. Elles se donnent 15 à 20 ans pour finir de broder les 70 mètres. "On n'est pas à faire la course à l'échalote hein", assure la cheffe de projet.

La broderie de Crozant est exposée jeudi 9 août dans l'église de Crozant, puis du 11 au 19 à l'atelier 48 de Dun-le-Palestel.