Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Des dizaines de tombes romaines de bébés découvertes à Nîmes

-
Par , , France Bleu Gard Lozère, France Bleu

Au total, une soixantaine de tombes ont été dégagées. Elles étaient parfois accompagnées de mobilier archéologique.

Des dizaines de tombes romaines de bébés découvertes à Nîmes
Des dizaines de tombes romaines de bébés découvertes à Nîmes © Radio France - Philippe Thomain

Nîmes, France

C'est leur sixième mais aussi leur dernière campagne de fouilles au pied du rempart romain de Nîmes, et cette fois les chercheurs se sont concentrés près de la tour inférieure, sur la route de Sauve. L'équipe de l'INRAP, l'institut national de recherches archéologiques préventives, a continué la fouille de la zone funéraire et ainsi mis au jour de nombreuses tombes d'enfants, de très jeunes enfants, d'enfants morts-nés et même de foetus. Une découverte qui va à rebours de ce que l'on savait sur la mort des enfants dans le monde romain.

"À une époque où la mortalité infantile était très élevée, on a pu observer que les parents accordaient un grand soin aux tombes de leurs enfants même si l'enfant n'avait aucun statut juridique, aucune existence avant l'âge de trois ans dans la société romaine", Richard Pellé, le responsable de la campagne de fouilles

Les ossements des enfants ont été découverts dans des coffrages en pierre et même dans des amphores.

Des tombes de très jeunes enfants qui ont étonné Gaëlle Granier, chercheuse au CNRS

Vendredi, la fouille de cette zone funéraire au pied du rempart romain de Nîmes sera recouverte, plus rien ne la signalera. Quelle mise en valeur pour ce site ? Rien à ce jour, pas de projet précis de la part de la ville. Toutefois , celle-ci a acheté les terrains voisins pour empêcher tout projet immobilier. Un projet de mise en valeur, Jean-Paul Fournier y pense. Le maire était ému après cette visite.

Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes

Gaëlle Granier, chercheuse au CNRS, devant une petite amphore ayant contnu le corps d'un enfant nouveau-né - Radio France
Gaëlle Granier, chercheuse au CNRS, devant une petite amphore ayant contnu le corps d'un enfant nouveau-né © Radio France - Philippe Thomain
Choix de la station

France Bleu