Culture – Loisirs

Des fouilles archéologiques fructueuses dans le centre de Perpignan

Par Cyrille Manière, France Bleu Roussillon mardi 19 janvier 2016 à 16:11

Un silo a été mis au jour
Un silo a été mis au jour © Radio France - Cyrille Manière

Depuis début décembre, les fouilles préventives sous le futur site universitaire de Perpignan ont permis de mettre au jour plusieurs éléments du Moyen Âge très intéressants : des puits, des silos et différents objets.

Depuis début décembre, les archéologues d'ACTER procèdent à des fouilles préventives avant la construction du futur campus Mailly  de Perpignan, au cœur de la ville.

Des fouilles à l'aide de pelles mécaniques et manuelles qui revêtaient avant même leurs débuts un caractère exceptionnel : "On a l'habitude de fouiller autour d'églises et de cloîtres, donc on a pas mal d'éléments sur la vie religieuse", explique l'archéologue Sylvain Durand, archéologue. "Mais c'est beaucoup plus rare de le faire sur des lieux d'habitations du Moyen Âge. Du coup, on en apprend beaucoup plus sur la vie sociale de ce quartier de Perpignan."

Des murs ont été mis au jour. Ils respectent le tracé actuel des rues. Le visage du quartier tel qu'il existe aujourd'hui a visiblement été très peu modifié depuis le XVIe siècle. Mais en plus de ces murs, ce sont des silos et des puits qui ont pu être découverts.

"Les silos à grain sont en lien direct avec la place Rigaud qui était à l'époque la place du blé. C'était vraiment la place du négoce des céréales, dès le Moyen Âge." 

Les découvertes d'installations pour l'acheminement d'eau permettent aussi d'en savoir davantage sur le fonctionnement de ce coin de Perpignan : 

"On voit toutes les structures d'alimentation en eau mises en place. Il y avait plusieurs fontaines et on se trouve sur la place de la fontaine neuve qui a alimenté tout le quartier en eau du XIIIe au XVIIIe siècle."

Des dés à jouer et une pointe de charrue

La pointe de charrue découverte à Perpignan - Radio France
La pointe de charrue découverte à Perpignan © Radio France - Cyrille Manière

En plus des installations du quartier, les archéologues ont récolté plusieurs objets permettant d'en savoir plus sur la structure sociale et sur le mode de vie. Beaucoup de bouts de céramique (pour manger et boire) permettent de déduire et de confirmer que le quartier était très résidentiel

Et parmi ces habitants, l'un d'eux devait sans doute être agriculteur, car la plus belle découverte est une pointe de charrue (photo ci-dessus), ou plus exactement de l'ancêtre de la charrue !

Autre découverte très intéressante : cinq dés à jouer. En plus des habitations, il y avait sûrement dans les environs une tabletterie pour se divertir et jouer. Les dés étaient conçus en os, tout comme d'autres petits objets retrouvés sur place. 

Des objets en métal ont également été trouvés (chaînettes, boucles de ceintures, dés à coudre...) et plusieurs déchets de forge collectés.

Un des cinq dès à jouer en os retrouvés à Perpignan - Radio France
Un des cinq dès à jouer en os retrouvés à Perpignan © Radio France - Cyrille Manière

Les fouilles se termineront à la fin de cette semaine et tous les objets découverts seront étudiés. La future université du centre-ville de Perpignan trônera sur ce patrimoine moyen-âgeux à partir de septembre 2017.

Partager sur :