Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des gravures très fragiles du XVe siècle exposées quelques semaines à Montélimar

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Le musée de la ville de Montélimar accueille l’exposition "Le Gardien du Trésor" qui présente une suite de gravures exceptionnelles du XVe siècle. Fragilisées par le temps, ces œuvres ne peuvent être exposées plus de quatre mois.

Installé dans une ancienne chapelle du centre-ville, le musée de la ville de Montélimar accueille des gravures du XVe siècle.
Installé dans une ancienne chapelle du centre-ville, le musée de la ville de Montélimar accueille des gravures du XVe siècle. © Radio France - Claire Leys

Il suffit d'un rien pour agacer ces très vieilles dames. Un peu trop de lumière, de chaleur ou de mouvement et les voilà perturbées.  Personne ne peut leur en vouloir, ces gravures ont déjà traversé six siècles. Au musée de la ville de Montélimar, tout a été pensé pour ne pas les abîmer. La salle d'exposition est presque plongée dans le noir, seuls quelques spots de faible intensité éclairent les gravures. "La lumière est un facteur de dégradation, elle provoque des réactions chimiques qui peuvent jaunir ou casser le papier", explique Camille Bertrand-Hardy, responsable du musée. 

Un "trésor" bien gardé

Les gravures sont extraites d'un livre médiéval intitulé Le Gardien du Trésor (Schatzbehalter en allemand) réalisé par Stephan Fridolin, un moine franciscain. Les dessins représentent des passages de la Bible, "l'objectif de l'auteur était de rendre le Christ sympathique, de créer de l'empathie pour Jésus chez les lecteurs", précise Camille Bertrand-Hardy. Véritable témoin du début de l’imprimerie, cet ensemble gravé a été réalisé dans un atelier de Nuremberg avant 1501. 

Les gravures sont issues d’un livre médiéval, le Schatzbehalter, ou « Gardien du Trésor » en français. - Radio France
Les gravures sont issues d’un livre médiéval, le Schatzbehalter, ou « Gardien du Trésor » en français. © Radio France - Claire Leys

"C'est un des premiers, si ce n'est le tout premier livre, dont on connaît l'identité des illustrateurs, ajoute Camille Bertrand-Hardy, cela le rend particulièrement rare. D'autant plus qu'il n'a été édité qu'une seule fois". Pour les conserver en bon état le plus longtemps possible, les gravures sont la plupart du temps cachées à l'intérieur d'une réserve. L'exposition est donc de courte durée, elle prendra fin le 24 mai 2020. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu