Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Folle Journée de Nantes : des jauges réduites, moins de musiciens sur scène, mais le festival aura lieu

-
Par , France Bleu Loire Océan

La 27e édition du festival "La Folle journée" se déroulera entre le 28 et 30 mai à Nantes. C'est le rendez-vous pour les fans de musique classique. Il aura lieu malgré l’épidémie de coronavirus, avec des restrictions.

9 300 billets seront mis en vente pour "la Folle Journée", contre 140 000 en temps normal, du 28 au 30 mai.
9 300 billets seront mis en vente pour "la Folle Journée", contre 140 000 en temps normal, du 28 au 30 mai. © Radio France - Victor Vasseur

A Nantes, 24 concerts seront organisés dans trois lieux pour la 27e édition de "La Folle journée", la Cité des Congrès, l'espace CIC Ouest, le square du Lait de Mai, pour des spectacles en plein air. 9.300 billets seront mis en vente, contre 140.000 en temps normal. Éric Montant, le directeur général du festival, se réjouit de la tenue du festival : "La Cité des congrès bénéficie d’un système de ventilation presque aussi performant que celui de l’hôpital de Nantes.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Dans le grand auditorium, 650 mélomanes seront accueillis, et non 2000. "On sera dans des salles où il y a aura globalement, une personne sur trois sièges", poursuit Éric Montant. En revanche, il n’y aura pas de point de vente de merchandising, ni de buvette ou de restauration rapide.

René Martin, le directeur artistique du festival et, à droite, Eric Montant, le directeur du festival.
René Martin, le directeur artistique du festival et, à droite, Eric Montant, le directeur du festival. © Radio France - Victor Vasseur

40 musiciens maximum sur scène

Nous allons "réveiller la musique" clame René Martin, le directeur artistique du festival. Soulagé après des semaines de travail sans savoir si le festival aura lieu. Il a remanié trois fois la programmation. Surtout, il l'a repensé pour accueillir sur scène le moins de musiciens possible, 40 instruments maximum : "Il y a un magnifique exemple à l'Abbaye royale de Fontevraud. On va donner le Requiem de Mozart. A cause des mesures sanitaires, on donne une version non pas avec des grands cœurs et un grand orchestre, mais avec quatre solistes et l’orchestre est remplacé par un quatuor à corde et un petit orgue". Il s’agit d’une transcription écrite au 19e siècle, "c’est extraordinaire" s’exclame René Martin, "je ne pense pas qu’ils ont pensé au Covid en écrivant ces œuvres". 

A Nantes, 24 concerts seront organisés dans trois lieux, la Cité des Congrès, l'espace CIC Ouest, le square du Lait de Mai, pour des spectacles en plein air.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess