Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Des milliers de randonneurs gravissent le col de Berthen derrière un petit troupeau de moutons

-
Par , France Bleu Nord
Berthen, France

La petite commune flamande de Berthen a accueilli, pour la quatrième année de suite, un drôle d'événement, ce lundi. La transhumance d'une vingtaine de moutons en haut du Mont Boeschèpe (109 mètres d'altitude). Si le troupeau était petit, la foule, elle, était nombreuse.

Dominique Delabroye et son troupeau de moutons ont gravi le mont Boeschèpe, ce lundi, suivis par des milliers de randonneurs
Dominique Delabroye et son troupeau de moutons ont gravi le mont Boeschèpe, ce lundi, suivis par des milliers de randonneurs © Radio France - Winny Claret

C'est assez impressionnant tant il y a de monde comparé au petit troupeau. Selon Dominique Delabroye, le berger à l'origine de cette procession, c'est la plus petite transhumance de France.

C'est le plus petit troupeau, le plus petit parcours et surtout l'un des plus petits cols pour une transhumance.

Pourtant, derrière le berger et ses moutons, il y a foule, au point qu'on aperçoit difficilement le pelage des bêtes. 

Ils étaient des milliers de randonneurs et de curieux, venus de toutes la Flandre, pour gravir le petit Mont Boeschèpe
Ils étaient des milliers de randonneurs et de curieux, venus de toutes la Flandre, pour gravir le petit Mont Boeschèpe © Radio France - Winny Claret

Parmi les randonneurs, Catherine était curieuse d'assister à l'événement.

j'ai déjà fait une transhumance en Savoie mais dans le Nord de la France, ce n'est pas courant.

C'est vrai que dans notre Plat Pays, on croise rarement un berger qui emmène son troupeau dans les pâturages. Mais pour la petite Leia, dix ans, ce n'était pas le plus marquant.

Moi je n'oublierai pas le cheval que j'ai caressé, c'était super mignon!

Son grand père Jean-François est ravi, ils habitent Hazebrouck, alors une balade avec les animaux ce n'est pas tous les jours.

On n'a pas l'habitude de voir ça ici.  Ca met de la vie dans le village, il y a du monde c'est gai. C'est original.

Dans la foule, Mathilde habillée en petite bergère s'arrête souvent pour prendre des photos avec les randonneurs. 

C'est le plaisir de partager avec d'autres personnes qui sont pas forcément du milieu.

C'était surtout l'occasion de prendre une bonne bouffée d'air frais pour les milliers de bergers en herbes.

On a tenté d'interviewer les stars de la journée... sans succès.

Pas très causants, nos moutons. Ils devaient certainement se concentrer avant de grimper les 109 mètres du col de Berthen
Pas très causants, nos moutons. Ils devaient certainement se concentrer avant de grimper les 109 mètres du col de Berthen © Radio France - Winny Claret
Choix de la station

À venir dansDanssecondess