Culture – Loisirs

Des pompiers assurent la sécurité tout l'été en Corrèze pour les usagers de la rivière Dordogne

Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin dimanche 14 août 2016 à 21:21

Six sapeurs-pompiers saisonniers sont sur le terrain au quotidien
Six sapeurs-pompiers saisonniers sont sur le terrain au quotidien © Radio France - Nicolas Blanzat

Depuis le 1er juillet et jusqu'au 31 août, des jeunes sapeurs-pompiers saisonniers veillent à la sécurité des usagers sur la rivière.

Le canoë-kayak, une activité parfaite en été pour se procurer quelques sensations tout en se rafraîchissant sur un cours d'eau. L'un des lieux majeurs pour pratiquer en Corrèze, c'est la rivière Dordogne. Et plus particulièrement entre Argentat et Beaulieu-sur-Dordogne, sur une grosse trentaine de kilomètres de descente où séjournent plus de 15.000 touristes en été. Sauf que l'activité n'est pas sans danger : plusieurs personnes ont perdu la vie dans ce secteur en période estivale dans les années 80 et 90.

Des pompiers saisonniers prêts à se jeter à l'eau

Depuis, EDF, exploitant des barrages de la vallée de la Dordogne, et les pompiers de la Corrèze, oeuvrent pour la sécurité des usagers. Neuf jeunes sapeurs-pompiers volontaires sont engagés depuis le 1er juillet et jusqu'au 31 août. Au quotidien, six d'entre eux sont sur le terrain tout au long du cours d'eau, en canoë ou en voiture. Leur mission, c'est notamment de veiller sur deux lieux avec des courants rapides où les embarcations chavirent facilement. Ils se jettent alors à l'eau pour aider les personnes en difficulté. Ils rappellent aussi très souvent à ceux qui ne le mettent pas que le port du gilet de sauvetage est obligatoire, par arrêté préfectoral. Des messages et une présence précieuse avec 484 sauvetages à la nage et une quarantaine de sauvetages à l'aide d'une corde effectués pendant l'été 2015. De son côté, EDF rappelle les règles de bonne conduite au bord de la rivière via de nombreux panneaux, via aussi 800 courriers envoyés aux acteurs du tourisme avant la saison, et également grâce à la mobilisation de 14 hydroguides embauchés l'été pour rappeler les consignes de sécurité. Et depuis la mise en place de ce dispositif estival en 1997, aucun décès et aucun accident grave ne sont à déplorer.

Sécurité pour les usagers de la rivière Dordogne, reportage