Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Boulogne-sur-mer : des requins-marteaux à Nausicaá, un pari trop risqué ?

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Cette question fait beaucoup parler à Boulogne-sur-mer : Nausicaá a-t-il échoué avec ses requins marteaux? Le Centre national de la mer ne présente qu’un seul spécimen de cette espèce impressionnante. Les autres sont tous morts. Pas vraiment surprenant, estime un spécialiste.

Les requins marteaux trop fragiles ?
Les requins marteaux trop fragiles ? © Maxppp - Guy DROLLET

Dans le nouveau grand bassin de Nausicaá, ouvert au printemps dernier, il n’y a qu’un seul requin marteau. Il est l'unique survivant d’un cheptel de trente animaux. Une partie était élevée en coulisses depuis 2011 ; les autres sont arrivés récemment à Boulogne en provenance d'Australie. 

90% de mortalité

Il y avait donc un peu de déception dans les propos de Philippe Valette, le patron de Nausicaá, en fin d’année, au moment de faire le bilan de 2018 : "On a eu des mortalités, comme tous les bassins qui ouvrent. Pour trouver ces requins, nous sommes allés sur des nurseries, où il y a des milliers de petits requins marteaux et où il y a de la sélection naturelle. Là, elle s'est faite chez nous, au lieu de se faire dans la nature."

On le savait. Même si on a mis en oeuvre tous nos soins, malgré tout, c'est la nature."

Un taux de mortalité très élevé, qui dépasse les 90%, cela marque forcement les esprits et cela pose des questions. Mais ça ne surprend pas vraiment Nicolas Ziani. Le référent scientifique du Groupe phocéen d’étude des requins connait bien le sujet de la captivité : "Même avec des échanges d'eau conséquents, on arrive à 80 voire 90% de mortalité. C'est quelque chose que l'on connait un peu mieux quand on est en coulisses. Même dans des très grands bassins, on voit des requins-baleines, comme à Atlanta, avec d'importantes mortalités." 

Ça ne marche pas parce que l'animal n'est pas dans un contexte écologique cohérent avec sa biologie. Et l'exhibition, la plupart du temps, ne dure que plusieurs mois." 

Lourde facture pour Nausicaá

Les requins-marteaux de Nausicaá ont coûté 900.000 euros en acquisition et plus de 2,4 millions d'euros en élevage depuis 2011. Des sommes financées par les entrées de l'aquarium. Mais c'était, peut-être, un pari trop risqué, pour Nicolas Ziani, du fait de la fragilité du requin-marteau : "Ce sont des espèces fragiles, en terme de résistance à des contraintes artificielles qui sont régulées. Et puis les requins sont assez sensibles aux changements du milieu. Ils vont manquer d'oxygène principalement, et ça va conduire rapidement à la mortalité, ou à des troubles du comportement alimentaire et des maladies qui vont donner des individus plus faibles que dans la nature."

Ce sont des espèces qui nagent beaucoup, qui font des centaines, voire des milliers, de kilomètres en migration, pour aller se reproduire."

Captivité controversée

Et les risques ne sont pas moindres pour l’autre espèce vedette du nouveau Nausicaá, la géante raie-manta. Les équipes boulonnaises n’ont pas échappé à la mortalité, explique Philippe Valette : "Notre raie-manta était une juvénile également. Mais c'est un animal qui s'est avéré très parasité, ce qui l'a achevé. Au lieu de mourir dans la nature, elle est venue mourir chez nous." L’espérance de vie des raies est réduite en captivité. Pour les requins marteaux, elle passe de 100 ans dans la nature à guère plus de 30 ans, en bassin. 

Dans le milieu scientifique, la captivité des requins-marteaux est très controversée. Entre ceux qui l’estime nécessaire pour faire connaitre leur problématique et ceux qui pensent que c’est inutile et que, de toute façon, ça ne marche pas. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess