Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Deux Creusois participent au triathlon le plus mythique du monde

-
Par , France Bleu Creuse, France Bleu

Nicolas Sartoux et Francis Rousset, deux triathlètes amateurs, partent mercredi 31 juillet pour participer le 3 août au Norseman en Norvège. C'est un triathlon extrême, un des étapes du Xtri World Tour, un circuit de triathlons plus durs les uns que les autres.

Francis Rousset et Nicolas Sartoux, deux triathlètes creusois amateurs. Ils ont décroché leur ticket pour le Norseman, le triathlon le plus mythique du monde
Francis Rousset et Nicolas Sartoux, deux triathlètes creusois amateurs. Ils ont décroché leur ticket pour le Norseman, le triathlon le plus mythique du monde © Radio France - Sarah Vildeuil

Châtelus-le-Marcheix, France

C'est l'heure des derniers entraînements pour Nicolas Sartoux et Francis Rousset. Ces deux Creusois partent mercredi 31 juillet, direction la Norvège. Ils participent le 3 août au Norseman, le triathlon le plus mythique du monde.  C'est une des étapes du Xtri World Tour, un circuit de triathlons extrêmes.  Les deux hommes enchaînent donc les entraînements de natation, de vélo et de course à pied pour obtenir les meilleurs résultats possible.

Sauter d'un ferry en pleine nuit

Pour la partie natation, Nicolas Sartoux et Francis Rousset s'entraînent à Châtelus-le-Marcheix, dans l'est de la Creuse. La séance commence comme si c'était le jour-J. Nos deux athlètes doivent d'abord s'équiper avec "une combinaison en néoprène, un bonnet, des lunettes, énumère Nicolas Sartoux, qui s'apprête à plonger dans l'eau du Thaurion. Pour la Norvège, on va quand même ajouter des chaussons, une cagoule et on va s'enduire de crème pour se protéger du froid."

Pour l'épreuve de natation, Francis Rousset et Nicolas Sartoux devront sauter d'un ferry aux aurores dans une eau à 12 degrés  - Radio France
Pour l'épreuve de natation, Francis Rousset et Nicolas Sartoux devront sauter d'un ferry aux aurores dans une eau à 12 degrés © Radio France - Sarah Vildeuil

Le jour de la compétition, il va falloir sauter aux aurores dans une eau à  12 degrés dans un fjord, uncours d'eau entre terre et mer, typique du paysage norvégien. Francis Rousset et son camarade viennent à Châtelus-le-Marcheix car c'est l'endroit idéal pour se préparer: "L'eau en rivière est toujours un plus froide que les eaux en lac, explique Francis Rousset, donc on vient ici pour rechercher de l'eau froide. Mais il y a aussi une autre raison: _on s'habitue à sauter du pont puisqu'on devra sauter d'un ferry_, alors on se rajoute ce petit plaisir."

Châtelus-le-Marcheix est l'endroit idéal pour nos deux triathlètes creusois - Radio France
Châtelus-le-Marcheix est l'endroit idéal pour nos deux triathlètes creusois © Radio France - Sarah Vildeuil

Dix Français, dont nos deux Creusois

Mis à part les 4 km de natation, les deux triathlètes vont aussi faire en une journée 180 km de vélo et un marathon pour arriver en haut d'une montagne à 2.000 mètres d'altitude.  

"On se prépare beaucoup, c'est entre 10 et 20h de sport par semaine." Nicolas Sartoux, triathlète creusois

Le Norseman, c'est 2.500 prétendants, 250 pris. Parmi eux il y a dix Français, dont nos deux Creusois, qui ont obtenu chacun leur ticket grâce à leurs performances lors de deux autres triathlons en Suisse et en Ecosse. Ils vont se retrouver chacun de leur côté une fois le top donné. "Jusqu'au moment du départ, on sera ensemble, on va vivre la course ensemble, on la prépare ensemble. Mais le jour de l'épreuve effectivement ce sera chacun son petit bonheur la chance, reconnait Nicolas Sartoux. Mais on se retrouvera sur la ligne d'arrivée, très heureux de l'avoir passée, avec pleins de souvenirs ensemble."

Nicoals Sartoux et Francis Rousset, en plein entraînement de natation à Châtelus-le-Marcheix  - Radio France
Nicoals Sartoux et Francis Rousset, en plein entraînement de natation à Châtelus-le-Marcheix © Radio France - Sarah Vildeuil

Ils pourront aussi partager ces souvenirs avec leurs familles et leurs amis. Presqu'une trentaine de personnes font le déplacement. 

A noter qu'il ne faut normalement pas sauter du pont de Châtelus-le-Marcheix !

Choix de la station

France Bleu