Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Deux fois plus de réservations ou de consultations d'annonces des Gîtes de France dans la Drôme et en Ardèche

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les Français déconfinés réservent leur vacances et cela se sent en Drôme Ardèche, notamment sur les gîtes et chambres d'hôtes.

Gîtes de France (image illustration)
Gîtes de France (image illustration) © Radio France - Lagain Aurelie

Il y a du retard à rattraper. Pendant les deux mois de confinement, les vacanciers ont annulé leurs réservations, ou laisser leurs projets de côté en attendant de voir quelles seraient les conditions de déconfinement. Maintenant qu'ils y voient un peu plus clair et savent qu'ils pourront partir en France cet été, ils réservent.

Dans la Drôme, les Gîtes de France ont enregistré 468 réservations sur la semaine écoulée, quasiment deux fois plus que la même semaine l'an dernier. Des Français doivent revoir leur projet pour cet été : "j'ai eu une dame du Haut Rhin" raconte Véronique du Chalais, directrice, "elle devait partir à New-York...elle partira dans la Drôme ! Les gens écoutent les préconisations des autorités sanitaires et des gouvernements et se rendent compte que rester en France cet été n'est pas dramatique."

En Ardèche, le site internet des Gîtes de France a été fréquenté deux fois plus ce week-end que le même week-end l'année passée et les réservations pour les quatre jours de l'ascension ont augmenté de 75% : "on partait de très bas, parce qu'il y a eu beaucoup d'annulations. Mais on sent que les gens ont envie de partir" souligne Corinne Audoyer, la présidente.

Encore timide pour juin

Les clients de proximité, ceux qui sont à moins de 100 km, réservent pour des courts séjours. Le gîte de Chantal Fugeas à Montmiral au Nord de Romans se remplit pour mai et juin : "notre gîte est pour sept personnes. On a des demandes de familles, de parents avec les enfants et les grands-parents qui ont hâte parce que ça fait deux ou trois mois qu'ils ne se sont pas vus. C'est le gîte des retrouvailles."

Mais les demandes pour juin sont plutôt timides, parce qu'il n'y a pas de week-end prolongé en dehors de Pentecôte et qu'on se sait pas officiellement si la barrière des 100 km sera levée. En revanche, des gîtes comblent peu à peu les trous laissés par les annulations cet été. Virginie Rouveyrole, à Vagnas dans le sud-Ardèche explique "on a des demandes pour juillet, sur des semaines annulées par des touristes belges. Donc là, ça repart. Mais juin très peu. C'est une perte d'activité pour nous." L'avant-saison ratée aura du mal à être rattrapée.

Et cette augmentation des réservations n'a pas encore atteint tous les gîtes de Drôme Ardèche. A Valaurie, les gîtes Val Léron de Sabine attendent des clients : "on a eu zéro mail, aucune réservation depuis le déconfinement. En juillet, nous avions des réservations pour des mariages, c'est reporté mais les gens n'ont pas de date."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu