Culture – Loisirs

Deux jours pour recycler vos livres sur la place de la République à Paris

Par Armêl Balogog, France Bleu Paris Région et France Bleu samedi 10 septembre 2016 à 17:22

Un livre devenu hérisson, sur la table du stand de Recyclivre, place de la République à Paris
Un livre devenu hérisson, sur la table du stand de Recyclivre, place de la République à Paris © Radio France - Armêl Balogog

Recyclivre récolte vos livres, samedi 10 et dimanche 11 septembre 2016 sur la place de la République à Paris. L'occasion aussi d'apprendre à les transformer en boîte à trésors ou en hérisson.

Certains arrivent avec des valises entières, remplies de bouquins, d'autres avec un petit sac. Ça dépend du nombre de livres dont ils veulent se débarrasser. Ils sont directement guidés vers la "recyclette", un petit camion orange qui sert d'habitude à aller vider les étagères chez qui le souhaite, et à ramener tous les dons jusqu'au stock de l'entreprise.

Reportage d'Armêl Balogog - "Je trouve que les livres doivent circuler"

"Un livre, ça doit circuler"

Lors de cette opération spéciale, les 10 et 11 septembre sur la place de la République, dix centimes par livre seront reversés à l'association "Lire et faire lire" de l'écrivain Alexandre Jardin. Cela permettra de financer des séances de lecture pour enfants, afin de créer "un monde de lecteurs".

A côté du camion, Jonathan fait les comptes, après le dépôt de 21 livres par Yolande : "On passe à 804 livres grâce à vous, et [ça fait] 80,40 euros à reverser à l'association." Une somme provisoire, puisque quelques heures plus tard, samedi 10 à 17h, la cagnotte s'élève déjà à 501,80 euros, pour 5.018 livres collectés.

Pour Yolande, il est tout naturel de donner certains livres, quand on est sûre de ne jamais les relire et quand on n'y est pas attaché :

Je lis beaucoup, j'achète beaucoup de livres d'occasion, et je trouve que les livres, ça doit circuler. Je n'ai pas forcément envie de les garder dans ma bibliothèque.

Les grands lecteurs accumulent souvent des centaines de livres chez eux, sans savoir quoi en faire, et qui prennent la poussière. Cette situation, David Lorrain l'a vécue. En 2008, il en a assez de voir sa bibliothèque déborder :

J'ai un appartement qui n'est pas très grand, comme beaucoup de Parisiens. Et j'essayais de trouver une solution pour me séparer de ces livres. Mais je n'en ai pas trouvé et je me suis dit : si j'ai ce problème-là, peut-être que d'autres l'ont.

Il décide alors de créer Recyclivre : une petite entreprise qui vient gratuitement collecter les livres dont vous ne voulez plus chez vous et qui les revend à bas prix sur internet.

Recycler les livres pour l'éducation et l'environnement

Son premier stock était dans une cave, huit ans plus tard, il a des bureaux à Paris, Bordeaux, Lyon, Lille, Nantes, et bientôt Strasbourg, Toulouse et même en Espagne. Mieux encore, son entreprise est rentable depuis sa deuxième année : en sept ans, elle a permis de revendre plus d'un million et demi de livres et elle en aurait déjà revendu un demi-million depuis début 2016.

Sur son site internet, son chiffre d'affaires n'est pas précisé, mais l'entreprise aime manipuler les chiffres. D'abord, on sait qu'elle reverse 10 % du prix de vente à des associations qui agissent en faveur de l'éducation (lecture, illettrisme, etc) et de l'écologie, ce qui équivaut à 472.200 euros depuis sa création (samedi 10 septembre à 17h). Mais le site fait tourner d'autres compteurs :

  • 11.160 : le nombre d'arbres sauvés, qui auraient dû être coupés pour produire en neuf l'équivalent du nombre de livre collectés depuis la création de Recyclivre ;
  • 442.263.000 : le nombre de litres d'eau économisés quand cette quantité de papier n'a pas à être produite ;
  • 618 900 : le nombre de kilogrammes de dioxyde de carbonne non rejetés.

Une pensée pour l'environnement présente aussi sur ce stand, place de la République. A côté de la camionnette orange, les passants peuvent participer à un atelier de "do it yourself", et apprendre à transformer leurs livres en boite, en lampe ou en hérisson. "C'est toujours mieux que de finir en recyclage papier", ou pire, dans la poubelle, selon David Lorrain. C'est Laura du blog The Bright Side qui donne des conseils.

La sensibilisation à l'environnement est plutôt faite par les membres de l'association Pik Pik Environnement, dont Eléonore :

"Il y a énormément d'enfants qui ignorent d'où vient le papier. Et quand ils découvrent que ça vient d'arbres, ils sont atterrés. (...) Ils se disent : "déjà que mon livre d'histoire, je l'adorais, en plus c'était un arbre avant, oh oui il faut faire attention !"."

Surtout, ne pas jeter les livres à la poubelle, demande Eléonore de Pik Pik Environnement

Le stand de la Recyclivre vous accueille samedi de 10h à 20h et dimanche de 10h à 18h.