Culture – Loisirs

Devoir de mémoire : les tirailleurs sénégalais s'exposent à Nancy

Par Roxane Delaby, France Bleu Sud Lorraine lundi 12 septembre 2016 à 5:00

Exposition sur les tirailleurs sénégalais à l'hôtel de ville de Nancy
Exposition sur les tirailleurs sénégalais à l'hôtel de ville de Nancy © Radio France - Franck Pretorat

Dans le cadre des commémoration du centenaire de la Grande Guerre, la mairie de Nancy a souhaité proposer une exposition hommage aux tirailleurs sénégalais. Elle revient sur le rôle qu'ont joué ces soldats souvent méconnus pendant la première guerre mondiale.

L'exposition intitulée "Caravane de de la mémoire : les tirailleurs sénégalais avant, pendant et après la première guerre mondiale" a reçu le label de la Mission du centenaire. Comme son nom l'indique elle est itinérante. Inaugurée en novembre 2015 elle est déja passé dans plusieurs villes de France et a été  inaugurée ce dimanche à l'hotel de ville de Nancy. Une volonté de Franck Pretorat chargé de mission à l'intégration et aux droits de l'homme à la mairie de Nancy.

L'histoire des tirailleurs sénégalais est une histoire partagée avec l'ensemble des francais, l'ensemble des lorrains. Ils sont venu combattre, que ce soit pendant la première guerre mondiale ou pendant la deuxième en Meuse ou dans les Vosges. C'est essentiel de montrer qu'on partage cette histoire commune et qu'on oublie personne."

Présentée à travers différents supports,  des vidéos, peintures, photos, des objets, costumes et accessoires prêtés par le muséedes troupes de la marine de Fréjus , cette exposition revient sur l’engagement et le rôle des tirailleurs sénégalais dans le conflit de la Première guerre Mondiale et rend hommage à ces soldats trop souvent oubliés. C'était le souhait de Gilbert Lahaye, président de l'association Solidarité Internationale.

C'est une histoire méconnue, trop peu  racontée dans les livres d'histoire. On s'est aperçu qu'au niveau des reportages sur le centenaire de la guerre 14-18 on en parle pas beaucoup, alors on s'est dit que c'était notre rôle de faire valoir cette population qui a participé à ce grand conflit."

Lors de la première guerre mondiale, 200 000 tirailleurs sénégalais se sont battus sous le drapeau français, entre 30 000 et 35 000 d’entre eux sont morts et beaucoup sont revenus blessés ou invalides. Pour leurs descendants comme Catherine Lahaye à l'origine de cette exposition, cela répond aussi à un besoin identitaire.

Mon grand-père a participé à la guerre, je suis toujours à la recherche de ce qu'il a fait, parce que ma famille en parle peu. J'ai voulu me plonger dans cette histoire personnelle, et permettre aux jeunes africains francais de regarder d'où ils viennent."

L'objectif de l'exposition est aussi d'inscrire les commémorations du centenaire de la Grande Guerre dans une histoire des relations entre la France et l'Afrique et de montrer en quoi la guerre 14-18 a modifié le regard des francais sur l'Afrique et les africains selon Gilbert Lahaye :

L'exposition montre l'évolution de l'image des uns et des autres, avant pendant et après le conflit. Il faut savoir qu'au 19e siecle on parlait encore de race inférieure et de race superieure. On présentait les indigènes lors des expositions universelles presque comme dans un zoo. Et après la guerre, les gens se sont apercus que c'etaient des gens comme les autres avec leurs peurs, leurs angoisses, leur intelligence, leur créativité."

L’exposition s’articule autour des thèmes suivants : la situation de l’Afrique à la veille de la guerre 14/18 ; la genèse du concept « Tirailleurs sénégalais »; l’image de l’africain en occident et de l’occidental en Afrique ; la présentation du contexte général de la guerre 14-18 ; la mobilisation dans l’empire colonial.

Une exposition à voir jusqu'au 30 septembre dans le grand hall de l'hotel de ville de Nancy, entrée libre et gratuite du lundi au vendredi, de 8h à 17h.

Partager sur :