Culture – Loisirs

Quand les commerçants de Dijon confient leurs vitrines de Noël à des étudiants

Par Jacky Page, France Bleu Bourgogne jeudi 1 décembre 2016 à 23:50

Une vitrine dijonnaise portant les vitrophanies imaginées par les étudiants de l'ENSA
Une vitrine dijonnaise portant les vitrophanies imaginées par les étudiants de l'ENSA © Radio France - Jacky Page

Chaque jour jusqu'à Noël, France Bleu Bourgogne vous fait découvrir une belle histoire grâce à notre « calendrier de l'Avent des bonnes nouvelles » ! Aujourd’hui, le 2 décembre, balade dans les rues de Dijon, où des vitrines ont été décorées... par des étudiants des Beaux-Arts.

🎄 En cette période de fêtes, nous vous proposons chaque jour de quitter quelques instants la morosité ambiante, pour retrouver notre regard d'enfant. Tous les jours nous vous raconterons une belle histoire grâce à notre "Calendrier de l'Avent des bonnes nouvelles".

Le coup de pouce du 2 décembre...

Pour ce 2e volet, découvrons… les rues commerçantes de Dijon parées de leurs plus beaux atours pour les fêtes de fin d’année. Des étudiants des Beaux-Arts y participent avec les décors de vitrines qu’ils ont imaginés.

Les commerçants du centre-ville dijonnais ont, en effet, été conviés à coller sur leurs vitrines des décors conçus par des étudiants de l’ENSA, l’Ecole nationale supérieure d’art de Dijon. Émile Couture est étudiant en 5ème année design à l'ENSA, et il a participé à la conception de ces décors qui portent un nom bien précis : « ce sont des vitrophanies. Ce sont des autocollants vinyle collés sur les vitrines. Au départ c’est un peu compliqué, on se pose des questions, est-ce qu’on va utiliser les motifs classiques des décorations de Noël ? Pour sortir de cela, et proposer quelque chose de différent, la solution qu’on a trouvée, ça a été de travailler davantage sur le paysage que sur un objet ».

Une fresque de montagnes enneigées

Le résultat : des fresques blanches et or représentant des paysages de montagnes ou des forêts de sapins. Xavier Douroux, directeur du centre d’art contemporain le Consortium à Dijon, partenaire de l’ENSA, y voit un message environnemental : « derrière ces paysages hivernaux, l’image nous rappelle que nous sommes en plein changement climatique ». Et il ajoute que cette réalisation des étudiants de l’école d’art nous montre que la société doit prendre conscience qu’elle a besoin des artistes, et qu’avec leurs œuvres, ils ont une utilité.

🎁 Découvrez notre calendrier de l’Avent des bonnes nouvelles en Côte-d'Or !