Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dijon : la fête du cinéma cherche son public

Dijon, France

La fête du cinéma se termine ce mercredi 28 juin après quatre jours avec des prix uniques pour toutes les séances. Mais les salles n'affichent pas complet pour autant dans la capitale bourguignone.

Salle de cinéma - illustration
Salle de cinéma - illustration © Maxppp - Vincent Voegtlin

C'est la Fête du cinéma encore jusqu'à mercredi soir. Elle a démarré dimanche en proposant pendant quatre jours, avec des prix uniques pour toutes les séances : c'est quatre euros quand on va voir un film. L'occasion, par exemple, d'aller voir le film de Cédric Klapisch qui est à l'affiche en ce moment , "Ce qui nous lie", un film sur les vignerons, en grande partie tourné près de Beaune.

Mais cette année, les salles ne font pas le plein de spectateurs. Il y a plusieurs raisons à cela. La première, c'est le prix. Quatre euros pour une séance, certes c'est moins cher que d'habitude, mais il y a quelques années, il fallait payer une première séance plein pot et ensuite tous les films étaient à 1,50 euro, ça n'a donc plus rien à voir et ça en freine certains. Ensuite, il n'y a pas eu beaucoup de communication. Dans les salles, il y a donc les fans de cinéma, ceux qui viennent voir des films de toute manière et qui sont contents de trouver leur place presque à moitié prix. La fête du cinéma tablait sur 3000 entrées par jours dans certains lieux dans les centre ville mais aujourd'hui, on dépasse difficilement les 200.

En coulisses à Dijon, ce n'est pas vraiment la fête entre les différents cinéma de Dijon. Le projet de la cité de la gastronomie et la perte de vitesse des cinémas du centre ville rendent l'ambiance un peu morose.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess