Culture – Loisirs

Dijon : la sécurité au concert de rentrée, entre acceptation et étonnement

Par Marion Bargiacchi, France Bleu Bourgogne samedi 3 septembre 2016 à 16:39

Le concert de rentrée 2016 à Dijon, depuis la tour Philippe Le Bon.
Le concert de rentrée 2016 à Dijon, depuis la tour Philippe Le Bon. © Radio France - Marion Bargiacchi

Le concert de rentrée a battu son plein hier soir en centre-ville de Dijon. Le public était au rendez-vous : difficile de circuler aux abords des scènes. Des mesures de sécurité exceptionnelles avaient été mises en place. Contrôle des sacs et palpations avant d'approcher de la fête.

Une vingtaine de policiers municipaux et une quarantaine d’agents de sécurité étaient mobilisés pour assurer la sécurité de la soirée, sans compter les policiers nationaux et les hommes du dispositif Sentinelles.

Des mesures de sécurité plus ou moins comprises

Devant les agents de sécurité en gilets jaunes, certains sont plutôt perplexes "Je pense que ce n'est pas assez, si un 19 tonnes fonce dans la rue, ça ne sert à rien !" explique Antoine. Sa compagne renchérit "De toutes façons, s'il doit se passer quelque chose, policiers ou non, ça arrivera." D'autres prennent les choses beaucoup plus légèrement comme Alain : "Ce n'est pas normal, ce n'est qu'un concert à Dijon, il ne risque rien de nous arriver." Mais ses amis ne sont pas d'accord, "Je préfère qu'il fasse ça et qu'il ne se passe rien que l'inverse !".

Six points de filtrage étaient installés autour des deux scènes. - Radio France
Six points de filtrage étaient installés autour des deux scènes. © Radio France - Marion Bargiacchi

Pas d'alcool près des scènes mais...

Impossible de faire rentrer une bouteille d'alcool dans le périmètre des deux scènes. Alors, les jeunes dijonnais se sont donnés rendez-vous square des Ducs, juste derrière la mairie. Là, ils s'assoient en tailleur autour de packs de bières, de bouteilles de rosé chaudes ou d'alcools forts. "On boit avant pour profiter de la soirée" explique Coraline, 18 ans. À côté d'elle, Alex, canette de bière à la main explique "On est respectueux, on fait attention, on va ramasser en partant et on rentre à pieds."  Tous les jeunes attendent les derniers concerts comme celui de Birdy Nam Nam. Noémie, élève en classe préparatoire, est venue avec cinq copines. Devant elle, une pyramide de bouteilles de bière vides : "Je pense que le parc va être souillé, je ne sais pas si on va pas retrouver des capsules partout..."

Le plus étonnant ce n'est pas tant les jeunes qui boivent de l'alcool mais plutôt les soldats de l'opération Sentinelle, treillis et mitraillette au bras, qui les observent sans mot dire.