Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : neuf départements en vigilance rouge, 53 en orange

Dijon : un pleurant retrouve le tombeau de Philippe Le Hardi après 200 ans d'absence

-
Par , France Bleu Bourgogne

Le "Pleurant étanchant ses larmes" a regagné ce samedi le tombeau de Philippe le Hardi aux Musée des Beaux Arts de Dijon. Il avait disparu au moment de la Révolution française. En 2014, l'État l'a réclamé alors qu'il s'apprêtait à être vendu par des particuliers.

Avant qu'il ne soit restitué, le pleurant original a été remplacé par un moulage en plâtre sur le tombeau
Avant qu'il ne soit restitué, le pleurant original a été remplacé par un moulage en plâtre sur le tombeau © Radio France - Caroline Félix

Ce samedi, le pleurant n°17, ou "Pleurant étanchant ses larmes" a regagné la salle du tombeau de Philippe le Hardi, au musée des Beaux-Arts de Dijon. La statuette d'albâtre, datant du XVe siècle, a été séparée du tombeau pendant 200 ans.

200 ans de séparation

Le tombeau et les 80 pleurants avaient été soustraits au clergé et nationalisés au moment de la Révolution française. Quelques années plus tard, dans la confusion de la Terreur, certains pleurants disparaissent.

Le pleurant n°17 se pince le nez en signe de deuil
Le pleurant n°17 se pince le nez en signe de deuil © Radio France - Caroline Félix

Le pleurant n°17 atterrit dans une famille. En 2014, cette famille décide de mettre en vente la statuette. La vente est repérée par les services du ministère de la Culture, qui décident de demander la restitution de la statuette à l'État. Ils s'appuient notamment sur des documents de la Révolution française, attestant que les pleurants sont des biens nationalisés et appartenant au domaine public. Malgré de multiples recours en justice de la famille, le pleurant est restitué à l'État en juin 2018. 

La statue de quarante centimètres de hauteur est présentée derrière une vitre, avant de rejoindre les arcatures du tombeau en septembre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess