Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Discothèques fermées à Nantes : "On nous serre le nœud autour du cou"

-
Par , France Bleu Loire Océan

Fermés depuis mars 2020, les discothèques et les clubs n'ont toujours pas de calendrier de réouverture, malgré l'annonce de l'allègement progressif des restrictions sanitaires face au coronavirus. "On est en train de nous pousser au suicide", se désole un des gérants du Warehouse, à Nantes.

Le Warehouse, club culture de Nantes, est fermé depuis la mi-mars 2020 et le premier confinement.
Le Warehouse, club culture de Nantes, est fermé depuis la mi-mars 2020 et le premier confinement. © Radio France - Sarah Mansoura

C'est un des angles morts du calendrier des réouvertures : Toujours aucune perspective de réouverture pour les discothèques et les clubs, fermés depuis mars 2020. A bientôt 14 mois de fermeture, les professionnels du secteur vivent dans la crainte que leurs entreprises s'écroulent. 

"On nous serre le nœud autour du cou", résume Simon Boisson, un des gérants du Warehouse à Nantes, un club culture à mi-chemin entre la discothèque et la salle de concert. Car les pertes se chiffrent en centaines de milliers d'euros. 

Plus d'un demi-million d'euros de pertes

"On s'attendait tous, en voyant les dates avancées, obtenir enfin une date de réouverture", raconte Simon Boisson. "Là, c'est l'ascenseur émotionnel qui fonce vers la catastrophe, qui nous tire vers le fond." Son entreprise, qui d'abord subi plusieurs mois de perte sèche, sans aides, a pu bénéficier d'une aide de 15 000 euros par mois. Problème : les charges fixes du Warehouse s'élèvent à près de 70 000 euros mensuels. Résultat, début décembre 2020, la situation est déjà critique : "on atteint le demi-million de perte", évalue le gérant. 

C'est l'ascenseur émotionnel qui fonce vers la catastrophe.

"On donne des perspectives de réouverture aux salles de concert, ou de spectacles ; pourquoi pas nous ? Nous avons la même activité, si ce n'est l'horaire. Peut-être que les jauges assises, obligatoires seront de mise, mais ce que je ne comprends juste pas, c'est qu'on soit incapable de nous donner une date, fustige-t-il. 

Le Warehouse n'a pas accueilli de public depuis la mi-mars 2020.
Le Warehouse n'a pas accueilli de public depuis la mi-mars 2020. © Radio France - Sarah Mansoura

Comme son voisin Stereolux, le Warehouse maintient le lien avec les artistes en proposant des live sur internet. En attendant, enfin, un signe du gouvernement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess