Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Disparition d'Yvette Horner : "On a perdu une grande dame de l'accordéon", réagit son ami André Brocoletti

mardi 12 juin 2018 à 12:02 Par Jonathan Landais, France Bleu Berry

L'accordéoniste berrichon André Brocoletti a rendu ce mardi matin un hommage émouvant à son amie Yvette Horner disparue à l'âge de 95 ans.

L'accordéoniste Yvette Horner
L'accordéoniste Yvette Horner © Maxppp - P. LAVIEILLE

Châteauroux, France

Yvette Horner est décédée ce lundi à l'âge de 95 ans. L'accordéoniste était bien connue des auditeurs de France Bleu Berry, elle leur souhaitait la bonne année tous les ans, chaque premier week-end de janvier dans l'émission "L'accordéon en fête", animée par l'accordéoniste berrichon André Brocoletti. Ce dernier lui a rendu un hommage très émouvant ce mardi sur France Bleu Berry.

Je l'avais au téléphone tous les quinze jours"

L'accordéoniste berrichon André Brocoletti - Aucun(e)
L'accordéoniste berrichon André Brocoletti - Capture d'écran You Tube

"Je suis particulièrement ému, très triste (...) on a perdu une grande dame de l'accordéon et une grande dame tout court,c'était une femme exceptionnelle, elle était fidèle en amitié, quand elle aimait quelqu'un elle l'aimait pour toujours, je suis très triste car tous les quinze jours on l'avait au téléphone ma femme et moi", témoigne André Brocoletti. _"On l'a vue pour la dernière fois le jour de l'anniversaire de Marcel Azzola qui fêtait ses 90 ans_, on avait passé l'après-midi chez elle, je devais venir la voir ces jours-ci, mais depuis quinze jours elle était hospitalisée, son agent Jean Pierre Brun nous disait que ça n'allait pas fort, elle aurait eu 96 ans au mois de septembre".

"Quand elle aimait quelqu'un elle l'aimait pour toujours"

Une longue histoire d'amitié

"Alors que j'avais 12 ans, je suis venu avec mon père et mes frères à Paris pour acheter un accordéon, elle était là dans une maison d'accordéon, elle m'avait écouté jouer de l'accordéon, elle avait signé une photo sur laquelle elle avait écrit : "pour André avec tous mes vœux de succès" (...) quelques années après j'avais 17 ans, elle était la vedette d'une grande soirée de l'accordéon salle Wagram où il y avait des milliers de personnes, et elle s'était souvenue de m'avoir entendu cinq ans plus tôt, elle m'avait très très gentillement reçu", se souvient André Brocoletti.

"Je l'ai rencontrée à l'âge de 12 ans et nous sommes devenus amis"

Marraine de l'émission "L'accordéon en fête"

Yvette Horner et André Brocoletti figuraient ensemble sur plusieurs compilations d'accordéon. - Aucun(e)
Yvette Horner et André Brocoletti figuraient ensemble sur plusieurs compilations d'accordéon. - Capture d'écran

Yvette Horner était la marraine de l'émission "L'accordéon en fête" diffusée chaque week-end jusqu'en 2017 sur France Bleu Berry, le samedi de 12h à 12h30 et le dimanche de 11h30 à 12h30, présentée par Lionel Guiblin et André Brocoletti. "A tous les auditeurs, je souhaite de tout mon cœur une bonne année (...) _tous ceux qui aiment l'accordéon et la musique, je les embrasse très très fort_, les amis et la musique c'est important, je vous aime", déclarait-elle le dimanche 1er janvier 2017 dans l'émission.

Réécoutez Yvette Horner souhaiter la bonne année aux auditeurs de France Bleu Berry le dimanche 1er janvier 2017

Elle ne trichait jamais"

"Elle avait comme moi un grand respect pour tout ce qui est rectitude, travail, technique et honnêteté, elle n'a jamais triché, elle jouait en respectant le public mais en respectant les bases mêmes de la vie, c'est-à-dire qu'on ne trichait pas, elle avait un accordéon accordé à l'américaine avec le son droit, un son musical pur, contrairement à beaucoup d'accordéonistes qui ont fait une carrière en jouant avec un accordéon musette (...) c'était une perfectionniste elle avait une technique comme peu d'accordéonistes ont, elle se servait de cette technique pour jouer les morceaux les plus difficiles, c'était du début à la fin la technique parfaite".