Médias – People

Disparition de Jean-Pierre Belmon, l'une des grandes voix du Vaucluse et de la Provence

Par Philippe Chauché, France Bleu Vaucluse vendredi 25 septembre 2015 à 16:31

Le sourire de Jean Pierre Belmon
Le sourire de Jean Pierre Belmon - France3

Jean-Pierre Belmon nous a quitté ce vendredi. C'était l'une des grandes voix de Radio Vaucluse, France Bleu Vaucluse et France 3 Méditerranée. Ses obsèques se déroulent lundi à 8 heures et demie au Crématorium d'Avignon.

Jean-Pierre Belmon nous a quitté ce vendredi midi à l'hôpital d'Avignon où il luttait contre une terrible maladie. 

Jean-Pierre Belmon était une des grandes voix de la radio en Vaucluse : il a commencé place Pignotte à Avignon en 1982, quand France Bleu Vaucluse s'appelait encore Radio Vaucluse. Il a inventé Les Escapades à la radio et Vaqui à la télévision sur France 3 Méditerranée.

"Jean Pierre incarnait la Provence. C'était un homme de paix, d'une culture immense et magnifique" (Jean-Marc Courbet, Majourau dou Félibrige)"

"Ome de toulerànci, de respèt, de "convivença", avié quasimen rèn que d'ami, pas un que ié diguèsse Moussu Belmon perqué tóuti ié disien Jan-Pèire ! Jan-Pèire èro resta toujour un ome libre, encarta dins ges de mouvamen, li respetavo tóuti ; i'a quàuqui jour d'acò me disié encaro : "enjusqu'à la fin restarai un vièi anarchiste" ! Escriéurai pas mai pèr vuei, demandarai pamens en cadun, pèr bèn serva sa memòri, d'assaja de viéure pèr la lengo e la culturo nostro autant fort, autant belamen que l'a fa noste ami Jan-Pèire." (Jean-Marc Courbet)

Jean Pierre Belmon était un témoin du quotidien en Vaucluse, de ce qui se faisait, s'inventait. C'était un ami des musiciens, des écrivains, des vignerons, des restaurateurs,  des résistants, des hommes et des femmes de Vaucluse, ces anonymes qu'il croisait. Un homme de passion, pour son pays et sa langue.

Il s'occupait depuis trois ans du Cep d'Oc à Aix-en-Provence, lieu de collecte et de conservation de la mémoire de celles et ceux qui vivent en Provence.