Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Confinement - Coronavirus : infos pratiques et astuces du quotidien

Dordogne : à Salignac-Eyvigues, le chef étoilé Adrien Soro rouvre son restaurant "La Meynardie"

-
Par , France Bleu Périgord

Les gastronomes vont de nouveau pouvoir savourer la cuisine du chef nouvellement étoilé du Périgord. Après dix semaines de fermeture, Adrien Soro et son équipe de la Meynardie à Salignac-Eyvigues ont assuré ce mercredi leur premier service. Une réouverture que le chef aurait aimé pouvoir anticiper.

Adrien Soro, le chef étoilé du restaurant la Meynardie à Salignac-Eyvigues en Périgord noir
Adrien Soro, le chef étoilé du restaurant la Meynardie à Salignac-Eyvigues en Périgord noir © Radio France - Emmanuel Claverie

Après plus de deux mois de fermeture, Adrien Soro le jeune chef du restaurant la Meynardie à Salignac-Eyvigues en Dordogne ne cache pas son plaisir et son impatience de pouvoir enfin retrouver ses clients au service du soir ce mercredi 3 juin. Un plaisir teinté d'une légère amertume pour celui qui a décroché en janvier dernier sa première étoile lors de la dernière promotion du Guide Michelin. 

Ecoutez le reportage de France Bleu Périgord

Il a fallu réagir rapidement

"Nous sommes un peu déçus de n'avoir été prévenus que quatre jours à l'avance" regrette le chef formé à l'école hôtelière de Souillac et passé par les grandes maisons de Joël Robuchon, Yannick Delpech ou Alain Gardillou. Car redémarrer un restaurant gastronomique demande un peu de temps. "Nous sommes une jeune entreprise explique le chef, cela fait un an que nous avons démarré, dès que l'on peut ouvrir on saute sur l'occasion et on ouvre, mais cela demande une logistique. Ce matin encore j'était à 5 heures à Brive parce que c'était le lundi de Pentecôte donc férié, et pour avoir tous les produits nécessaires, c'était rigolo!"

Les cuisines du restaurant étoilé la Meynardie à Salignac-Eyvigues en Dordogne , gastronomie, restaurant étoilé, cuisine
Les cuisines du restaurant étoilé la Meynardie à Salignac-Eyvigues en Dordogne , gastronomie, restaurant étoilé, cuisine © Radio France - Emmanuel Claverie

Pas si simple de relancer du jour au lendemain un restaurant étoilé explique le chef de la Meynardie Adrien Soro

Une carte entièrement repensée en 4 jours

Par chance, la brigade avait repris du service une semaine avant dans l'espoir de pouvoir relancer la machine le 2 juin, ce qui a permis de repenser et tester la nouvelle carte en 4 jours seulement. "Je ne pouvais pas me permettre de rouvrir avec la même carte" explique le chef, parce que nous ne sommes plus du tout sur la même saisonnalité. Un redémarrage des fourneaux qui s'est accompagné dans le même temps de la mise en place des mesures sanitaires contraignantes contre le coronavirus. Ce qui ne semble pas perturber plus que cela Adrien Soro et son équipe. "Dans ce métier, précise-t-il, quel que soit le poste, on s'adapte très rapidement à toutes les situations. Cela fait partie prenante de notre travail, on est passionné, on adore ce qu'on fait, on ne vit que pour ça! Donc on s'adapte, toujours, et on sortira le même niveau en permanence".

Masques de rigueur dans les cuisines du restaurant étoilé la Meynardie à Salignac-Eyvigues en Dordogne , gastronomie, restaurant étoilé, cuisine
Masques de rigueur dans les cuisines du restaurant étoilé la Meynardie à Salignac-Eyvigues en Dordogne , gastronomie, restaurant étoilé, cuisine © Radio France - Emmanuel Claverie

Quelle sera la réaction des clients?

Seule véritable interrogation pour le chef et son équipe, la réaction des clients face aux mesures imposées pour prévenir les contaminations. "Une de nos craintes, c'est d'avoir deux styles de clientèle précise-t-il. Les gens qui seront très attentifs aux gestes barrière, aux précautions et à tout ce qui est imposé par le gouvernement et qui est tout à fait légitime, et la clientèle qui se dira ça fait trois mois qu'on est confiné, on vient passer un bon moment, on ne va pas nous obliger encore à mettre le masque, à se désinfecter les mains. On a confiance en nos clients, on compte sur leur compréhension. Si on fait ça, ce n'est pas de gaieté de coeur, mais parce qu'il faut le faire". Des clients qui visiblement sont prêts à s'y soumettre. Les prochains services sont déjà complets, au moins jusqu'à dimanche.

Le chef Adrien Soro s'interroge sur l'attitude que vont adopter les clients

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu