Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Rugby : Bernard Laporte, président de la FFR, à la rencontre des clubs périgourdins

-
Par , France Bleu Périgord

Bernard Laporte a fait une halte à Neuvic en Dordogne ce mercredi. Le président de la Fédération Française de rugby était l'invité de Michel Macary, le président de la ligue de Nouvelle-Aquitaine, pour faire un point d'étape sur le projet fédéral.

Bernard Laporte en compagnie de Michel Macary, le président de la ligue de Nouvelle-Aquitaine
Bernard Laporte en compagnie de Michel Macary, le président de la ligue de Nouvelle-Aquitaine © Radio France - Laurence Méride

Le projet fédéral fait du bien à notre rugby local. C'est en tout cas ce que constate Bernard Laporte. Le président de la Fédération française de rugby était en visite à Neuvic ce mercredi 26 février. Invité par Michel Macary, le président de la ligue de Nouvelle-Aquitaine et l'Union sportive de Neuvic et Saint-Astier, Bernard Laporte a fait un point sur le projet Fédéral au niveau local devant une petite centaine de personnes dans le club house du stade de Planèze à Neuvic. Au début de la journée il est allé voir jouer l'école de rugby de Mussidan. 

Bernard Laporte veut simplifier l'accès aux clubs aux jeunes joueurs

Lancé il y a deux ans par la FFR, le projet fédéral compte 44 engagements qui visent à garantir une meilleure formation des pratiquants et une hausse significative du nombre de licenciés. Au niveau national, ses effets se font déjà ressentir : "le nombre de licenciés des clubs de rugby en France (290 000 ndlr) est stable par rapport à l'an dernier." affirme Bernard Laporte. C'est une première depuis dix ans puisque le nombre d'adhérents était en chute libre depuis 2016. Une hausse qui serait notamment due au recrutement de 200 cadres techniques pour former des bénévoles. 

Bilan positif au niveau local 

"L'argent c'est le nerf de la guerre". Charlie Rotrou, coprésident de l'Union sportive de Neuvic et Saint-Astier, estime que grâce aux 44 engagements pris par la fédération française de rugby, sur un budget de 140 000€ le club a économisé près de 20 000€ sur deux ans : "La baisse des cotisations de club sur le prix des licences, la baisse des feuilles de mutations, les frais kilométriques... tout cela en moins dans le budget d'un petit club, c'est énorme!" énumère le président de l'US. 

Charlie Rotrou, coprésident de l'Union sportive de Neuvic et Saint-Astier, est satisfait du projet fédéral

"Sans compter qu'au niveau de l'école de rugby il y a un ballon pour cinq licenciés et chaque année, un jeu de maillot nous est offert par la Fédération. Grâce à cela, si trois enfants d'une seule et même famille font du rugby, on fera cadeau d'une licence parce qu'on peut se le permettre." ajoute Charlie Rotrou. 

Un état des lieux financier sera prochainement distribué aux clubs amateurs de rugby de France pour qu'ils "savent ce qu'ils ont perçus de la part de la Fédération" assure Bernard Laporte. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess