Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Dordogne : l’exposition Lascaux 3 a ouvert ses portes à Shanghaï, en Chine

mercredi 1 novembre 2017 à 7:08 Par Antoine Balandra, France Bleu Périgord et France Bleu

L’exposition Lascaux 3 a ouvert ses portes aux visiteurs de Shanghaï, au musée des sciences et des technologies de la ville, en Chine. "Au-delà du lien entre l’histoire du Périgord et de la Chine ce que l’on montre à travers Lascaux 3, c’est l’unicité de l’Humanité," a déclaré Germinal Peiro.

L'inauguration de l'exposition avec la direction du musée.
L'inauguration de l'exposition avec la direction du musée. © Radio France - Antoine Balandra

C’est fait ! L’exposition Lascaux 3 a ouvert ses portes aux visiteurs de Shanghaï, au musée des sciences et des technologies de la ville, en Chine, dans la nuit de mardi à mercredi (heure française). Objectif : au moins 350.000 visiteurs en quatre mois, comme à Tokyo par exemple.

"Dans un pays où des traces d’Hommes ont été repérées il y a 350 millions d’années pour les uns, un million pour les autres, il y a des traces de belles civilisations sur le territoire de la Chine. En vérité ce que l’on montre à travers Lascaux 3, c’est que l’Humanité ne fait qu’un, qu’il n’y a qu’un peuple sur la planète," a déclaré Germinal Peiro, le président du conseil départemental de la Dordogne.

Le musée où se trouve l'exposition à Shanghai. - Radio France
Le musée où se trouve l'exposition à Shanghai. © Radio France - Antoine Balandra

Cette exposition n’est pas un premier trait d’union a noté Germinal Peiro, car des échanges ont toujours existé entre Dordogne et Chine. "Mais c’est peut être un début, il n’y a que 10% des Chinois qui voyagent, 135 millions sur 1 milliard 400 millions. Et on sait très bien que dans les prochaines années, beaucoup plus vont se déplacer. Donc je crois que c’est important aussi que la France soit très présente déjà, sur le plan international."

Germinal Peiro lors de son discours. - Radio France
Germinal Peiro lors de son discours. © Radio France - Antoine Balandra

Du tourisme chinois en Dordogne

Entendez par là, se faire connaître. Et pourquoi pas un jour accueillir à Lascaux 4 ces visiteurs venus de Chine. Le potentiel est donc très fort. "En 2015, on a accordé plus de 500.000 visas à des Chinois, rien que pour le consulat de France à Shanghaï," relève le consul général de France à Shanghaï, Axel Cruau. "J’espère que cette exposition Lascaux 3 participera au développement du tourisme chinois. Nous travaillons au développement du tourisme chinois en France, un tourisme de qualité, à haute valeur ajoutée, dans l’ensemble du territoire, bien au-delà de Paris, il faut qu’ils puissent découvrir l’ensemble des richesses de toutes les régions," note le consul.

Réception au consulat général de France à Shanghaï avec le consul (au centre) Axel Cruau. - Radio France
Réception au consulat général de France à Shanghaï avec le consul (au centre) Axel Cruau. © Radio France - Antoine Balandra

Il dit espérer un tourisme chinois "mesuré" pour éviter de détériorer les sites très protégés. Cette exposition est surtout un exemple de coopération franco-chinoise espère le diplomate. "Je crois que nous pouvons montrer un certain nombre de choses, avoir un dialogue avec les institutions chinoises, d’un point de vue culturel, c’est très important ce dialogue entre nos deux pays grâce à cette exposition."

Et après ?

Après Shanghaï, l’avenir se précise, même si rien n’est définitivement acté. Lascaux 3 devrait prendre la route de Johannesburg et donc de l’Afrique du Sud. "Je suis en relation directe avec l’ambassadeur de France là-bas," dit Germinal Peiro. La grotte arriverait donc en juin prochain à Johannesburg. Puis elle pourrait être installée dans la ville du Cap, toujours en Afrique du Sud.