Culture – Loisirs

Dordogne : la dictée en occitan pour progresser

Par Morgane Schertzinger, France Bleu Périgord samedi 30 janvier 2016 à 18:32

Une petite cinquantaine de personnes ont participé à la dictée.
Une petite cinquantaine de personnes ont participé à la dictée. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

La dictée occitane a attiré quelques dizaines de passionnés et de curieux de la langue régionale ce samedi matin au centre départemental de la communication à Périgueux. C'est la première fois qu'elle était préparée et lue par un duo de femmes, écrivaines en occitan.

Ils étaient très concentrés, les passionnés de langue occitane ce samedi matin à Périgueux. Tout ouïe, ils étaient une petite cinquantaine à participer à la dictée occitane organisée par l'association Novelum, pour promouvoir la langue régionale.

"On aime les mots"

La participation à la dictée, organisée pour la troisième année consécutive, est ouverte à tous. Parmi les participants, on retrouve beaucoup d'adultes ayant entendu parler l'occitan durant leur enfance, comme Serge, 66 ans, dont le père pratiquait la langue. _"_Il faut un minimum pour écrire l'occitan, il y a des règles de conjugaison, de grammaire. On aime les mots, on aime écrire et se faire du mal en regardant les fautes qu'on a commises", rigole-t-il.

Pour certains, comme pour Annie, la dictée est comme un test. _"_Je l'ai trouvée difficile mais pour moi c'est une approche qui me permet d'avancer", dit-elle. La Bergeracoise apprend l'occitan depuis quatre ans seulement, mais progresse grâce à ces dictées.

Une dictée poétique

Du côté de la rédaction, l'association Novelum a fait appel à deux écrivaines qui s'expriment en occitan. Un duo à double voix qui situe la scène à l'époque des troubadours. "Cette dictée, on l'a faite sous forme poétique, explique Brigitte Miremont, auteure de poèmes en langue régionale. Ce qui a un peu dérouté les participants. Au niveau de la composition de l'écriture, ça leur à peut-être un peu posé problème."

Comme l'occitan est une langue, elle se décline en dialecte. L'organisation proposait donc la dictée en occitan limousin ainsi qu'en occitan languedocien, de quoi satisfaire tous les participants.

Chaque personne qui a une sensibilité avec l'occitan, a sa manière d'y adhérer. Et ceux qui ont besoin d'un cadre plus rigoureux, de passer par l'écrit, ça leur correspond plus que d'aller dans un bal traditionnel et de chanter en occitan
— Cécile Chadeuil, écrivaine en occitan

Le duo Brigitte Miremont et Cécile Chadeuil à la lecture de la dictée. - Radio France
Le duo Brigitte Miremont et Cécile Chadeuil à la lecture de la dictée. © Radio France - Morgane Schertzinger - France Bleu Périgord

REPORTAGE | La dictée occitane, c'est pas si facile...