Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Culture – Loisirs

Dordogne : le coq de Notre-Dame de Paris est arrivé à la Socra

-
Par , France Bleu Périgord

Le coq qui trônait sur la flèche de Notre-Dame avant l'incendie de la cathédrale est arrivé en Dordogne samedi matin. Il est installé à la Socra, l'entreprise périgourdine de restauration, jusqu'aux journées du patrimoine en septembre.

Le coq ne sera pas restauré pour l'instant, il sera simplement consolidé et gardera son apparence actuelle
Le coq ne sera pas restauré pour l'instant, il sera simplement consolidé et gardera son apparence actuelle - Patrick Palem

Marsac-sur-l'Isle, France

Il est tombé de 90 mètres en avril dernier. Quand la flèche de Notre-Dame de Paris s'est effondrée lors de l'incendie de la cathédrale. 

C'est du cuivre, une matière malléable, donc il y a quand même quelques dégâts.

Le coq de Notre-Dame est désormais dans les locaux de la Socra, l'entreprise de restauration d’œuvres d'art de Marsac-sur-l'Isle, depuis samedi matin. Et il n'est pas en grande forme : "Il est tombé sur une terrasse et pas dans le brasier mais c'est du cuivre, une matière malléable, donc il y a quand même quelques dégâts. Mais on peut voir des dorures qui datent de plusieurs années dessus." affirme Patrick Palem, le directeur de la Socra. 

Il ne sera pas forcément restauré 

Ce sont les directives de la Drac, la Direction Régionale des affaires culturelles d'Ile-de-France. Le coq ne sera pour l'instant pas restauré selon Patrick Palem, le directeur de la Socra : "Il se pourrait qu'on le garde en état qu'il soit juste consolidé pour qu'il subsiste comme un témoin de l’événement. En tout cas, c'est comme cela qu'il sera présenté pour les journées du patrimoine en septembre à Paris."

Simplement consolidé en septembre, après les journées du patrimoine le coq reviendra de nouveau à la Socra. Mais même après son exposition rien ne confirme que le coq sera restauré. En tout cas, ce n'est pas ce que préconise Patrick Palem : "C'est presque devenu une relique. Il est le symbole de la survie de Notre-Dame. Conserver les stigmates de ce qui est arrivé est une bonne chose." assure le directeur de l'entreprise périgourdine. 

Le coq, comme les apôtres, peut désormais être admiré par les visiteurs de la Socra.